www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Direction 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 février 2013

Généralisation d’Affelnet 6ème

Affelnet 6ème se met progressivement en place depuis l’année passée. Cette fois, Affelnet "débarque" en Savoie.

L’affectation des élèves de CM2 dans les collèges, se ferait désormais par l’application AFFELNET à partir des éléments renseignés dans le fichier Base élèves. Avec "Base Elèves", toujours contesté malgré les modifications apportées, Affelnet est un nouvel outil de fichage...

Au-delà des problèmes éthiques, cette mise en œuvre transfère des missions des secrétaires de circonscription et de collège vers les directions d’école. Une nouvelle fois, les directrices et directeurs d’école voient leur champ de responsabilités s’étendre et leur charge de travail s’alourdir.

Affelnet se met en place sans consultation des représentants des personnels.

Pourtant sur ces questions, l’administration est dans l’obligation de consulter les CTSD et de rendre des comptes.

Cette mise en place s’effectue sans que les CTSD (comités techniques) n’aient été consultés alors que leurs nouvelles attributions le prévoient. L’article 34 du décret n° 2011-184 du 15 février 2011 relatif aux comités techniques précise que les comités techniques sont consultés sur les questions relatives « aux évolutions technologiques et de méthodes de travail des administrations, établissements ou services et à leur incidence sur les personnels ».

En octobre, le ministère a informé le SNUipp-FSU qu’il souhaitait proposer AFFELNET à tous les départements.

Avant toute décision, le SNUipp-FSU a demandé et obtenu un groupe de travail sur le sujet. Pour cela, nous avions besoin en plus de nos analyses et de nos mandats, des remontées de terrain des directeurs qui utilisent déjà AFFELNET.

En décembre dernier, le SNUipp-FSU a donc présenté au ministère un bilan contradictoire de l’utilisation d ’Affelnet (1) à partir de son enquête menée auprès des directeurs d’école en novembre. Alors que le ministère envisage une généralisation d’Affelnet, le SNUipp-FSU ne se retrouve absolument pas dans l’appréciation « très angélique » du ministère, de la mise en œuvre dans les écoles de cette application d’affectation des élèves de CM2 en 6ème.

Selon le ministère, l’application actuellement utilisée dans 63 départements, serait bien appropriée par les directeurs d’école. Ce n’est pas l’avis du SNUipp-FSU qui a pointé les problèmes liés à son utilisation :

• Temps passé à saisir un certain nombre de données « papier » des familles – à cause aussi de connexion parfois aléatoire ;

• Temps nécessaire à faire circuler les fiches entre école et familles ;

• Coût en papier et imprimante pris sur des fonds école ;

• Manque de clarté dans la saisie des informations (LV, options, choix du collège de secteur non automatisé, gestion des cas particuliers liés au handicap) ;

• Absence de formation à l’application ou d’aide face aux problèmes rencontrés.

La présentation d’Affelnet est claire : le directeur est responsable. Cette procédure fait donc porter la charge (et le temps de travail qui va avec) sur les directeurs-trices. Mais ces derniers-ères sont aussi responsables de la confection du dossier, de l’affectation et de la diffusion des résultats. Cette responsabilité incombait précédemment (hormis la transmission des dossiers) à la DASEN et aux collèges.
Il y a donc transfert de compétences, sans transfert de moyens. Mais il y a aussi décharge de responsabilités administratives sur les écoles vers qui iront inévitablement se retourner les familles en cas de litiges dus à des erreurs de saisie, des refus de dérogation de secteur, refus de choix d’options...

Le SNUipp-FSU dénonce ce transfert de charges de travail des secrétariats de collèges vers les directions d’école dont les moyens en aide administrative ont été rabotés voire totalement supprimés. Il a demandé un bilan sur l’ensemble des applications mises en œuvre dans les écoles et de leurs conséquences positives et négatives sur le travail des écoles. Dans ces bilans, les questions de la formation, des décharges et des aides administratives doivent être abordées. Il a pointé la nécessité de transparence et de contrôle de ces applications dans le cadre d’un observatoire indépendant.

Pour le SNUIpp-FSU, en l’état, la généralisation d’Affelnet n’est absolument pas mûre. Ce travail constitue une surcharge supplémentaire pour les directeurs d’école et un coût pour les communes. Inacceptable en l’état, des modifications et des garanties sont indispensables.

Le SNUipp-FSU exige a minima du temps pour toute tâche supplémentaire : interpellez le DASEN (modèle de courrier ci-dessous)

Halte à la surcharge ! Je réponds quand j’ai le temps... sinon, je ne réponds pas !

Si l’administration ne dégage pas de temps, on ne remplit pas ! Le SNUipp-FSU soutiendra tous les directeurs(trices) qui refuseront d’utiliser Affelnet.

- "AFFELNET pour les nuls" : cf diaporama

- fiche de présentation AFFELNET 6ème d’après déclaration à la CNIL

PDF - 36.9 ko
fiche présentation affelnet 6ème

- modèle de lettre au DSAEN pour demander du temps pour les directeurs(trices) !

Word - 25 ko
lettre_dasen_affelnet-
(1) : Enquête SNUIPP-FSU octobre 2012 sur les fichiers et applications
Sur 1 224 directeurs qui ont répondu à l’enquête, 50 % utilisent Affelnet. La plupart des réponses concernent une entrée dans le dispositif, parfois dans la précipitation.
Parmi eux :
• 99 % y sont contraints.
• 67 % n’ont pas reçu de formation.
• Avant Affelnet 63 % des dossiers étaient remplis par les enseignants de CM2.
• Plus de 75 % de directeurs considèrent que cela alourdit leur travail.
• 70 % pensent que ça ne représente pas une menace pour les libertés.
Temps passé :
• 30 % de 3 heures et moins
• 32 % de 4 à 6 heures
• 21 % de 7 à 12 heures
• 11 % de13 à 24 heures
• 5 % plus de 24 heures.
Nombre de feuilles :
• 29 % moins de 100 feuilles.
• 43,5 % de 100 à 200 feuilles.
• 27,5 % de 201 à 500 feuilles dont un 1600 !
Verbatims
• Beaucoup de collègues dénoncent un transfert des tâches vers le primaire. Ils ont le sentiment de faire le travail des secrétaires de collège et de circonscription. Les directeurs qui ne sont pas assez déchargés, n’ont pas de secrétaires et on leur a même retiré les AVS aide à la direction.
• Difficultés particulières à gérer les cas particuliers qui sont nombreux (dérogation, handicap...).
• Délais de temps trop courts, difficultés à faire circuler auprès des familles !
• Manque de clarté sur les LV et les options.
• Gaspillage de papier qui repose essentiellement sur les fonds de l’école.
• Il apparaît que ce travail soit parfois doublé par les dossiers papiers.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.