www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 73  / Adhérents 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

14 mai 2013

Prêt d’albums - littérature de jeunesse

La section SNUipp-FSU 73 met à disposition de ses adhérents les albums suivants (un exemplaire de chaque seulement) : si vous êtes intéressés, contactez-nous 04 79 68 91 65 ou snu73@snuipp.fr

- Droits de l’enfant

"J’ai le droit d’être un enfant", auteur : Alain Serres, éd.Rue du Monde. index
Brève présentation par l’éditeur : Dans ce bel album aux couleurs vives, chaque double-page évoque avec des mots simples l’un des nombreux droits énoncés dans la Convention des droits de l’enfant. L’image éclate en pleine page, dialoguant avec un texte court, concret et chantant, presque comme un slogan. À chaque fois, la même ritournelle « J’ai le droit… » permet de simplifier le texte touffu voté par les Nations Unies en 1989. Un ouvrage dynamique pour rendre accessibles les droits de l’enfant aux plus jeunes (4-7 ans).
"Vive la convention des droits de l’enfant", auteur : Claire Brisset, éd. Rue du Monde. index2
Résumé La Convention des droits de l’enfant votée en 1989 par les Nations unies est reproduite dans son intégralité. L’ancienne défenseur des enfants explicite le texte, précise deux ou trois mots par page et donne des exemples concrets tirés de son expérience. Elle souligne les évolutions réalisées et le chemin qu’il reste à parcourir. Quatrième de couverture Depuis le 20 novembre 1989, les enfants ont des droits et 193 pays se sont engagés à les respecter. Beaucoup de choses ont déjà été améliorées, mais tant reste à faire ! Si chacun connaît bien la Convention et en parle autour de lui, la vie des enfants du monde peut encore vraiment changer...

- Histoire

"Tous en grève, tous en rêve", auteur : Alain Serres, éd.Rue du Monde. index3
A travers le vécu d’une famille de cheminots de province, Alain Serres nous donne à partager le mois de mai 1968, dans la collection « Histoire d’histoire ». Nous suivons les événements à travers le regard de Martin, âgé d’une dizaine d’années et des membres de sa famille. Le papa de Martin, suit la grève depuis plusieurs jours avec ses collègues cheminots. Sa maman est solidaire du mouvement, mais s’inquiète de voir son budget se rétrécir tandis que sa sœur Nina, étudiante à Bordeaux, participe au blocus de sa faculté et rêve de plus de libertés. En ancrant cette histoire dans le quotidien d’une famille ouvrière, Alain Serres fait ressortir toute la tension qui existe entre les revendications sociales, les rêves de changements et la difficulté de tenir la grève pour une famille au budget serré. Comme le veut le concept de la collection, des photographies d’époque légendées ponctuent le récit et déroule le fil de l’histoire. Pef apporte une fois encore tout son talent en s’appropriant des affiches de l’époque. Un travail d’adaptation appréciable pour comprendre un aspect de la mobilisation de ce mois de mai 68 dont on célèbre cette année les 40 ans.
"La mer en vrai", auteur : Bertrand Solet, éd.Rue du Monde. index4
résumé du livre : Mais que viennent faire ces gamins bruyants et agités sur la plage ? Et pourquoi donc les grands-parents de Quentin et de Manon possèdent-ils le même coquillage ? Voilà que les souvenirs de l’année 1936, du Front populaire et des congés payés refleurissent par une belle journée d’été. Avec, du côté des images, un clin d’œil amical que Pef adresse au peintre Fernand Léger.
"Les trois secrets d’Alexandra", auteur : Didier Daeninckx, éd.Rue du Monde. 3 tomes : Tome 1, "Il faut désobéir" ; Tome 2, "Un violon dans la nuit" ; Tome 3, "Viva la liberté !". Dès 10 ans. index5 index6 index7
Tome 1 : "Il faut désobéir : la France sous Vichy" : "Il faut désobéir", titre bien audacieux pour cet album destiné aux enfants. Pourtant il n´est ni une impertinence, ni une incitation à l´anarchie mais une très profonde histoire d´humanité. Il est dédié "à Pierre Marie, inspecteur de police et à ses sept collègues du Commissariat central de Nancy qui, en juin 1942, ont sauvé la vie à quelque 300 juifs, en désobéissant aux ordres du gouvernement de Vichy." A la veille d´une rafle, ils sont parvenus à prévenir de nombreuses familles les faisant ainsi très probablement échapper à une mort certaine. Parce que , soixante ans après, un grand-père raconte à sa petite fille son histoire, l´accroche des enfants est d´autant plus soutenue. Parsemé d´illustrations de Pef, de photos et documents historiques, cet album retrace ainsi les moments importants du nazisme, de l´occupation et de la collaboration. Il suscite chez les enfants suffisamment de questionnements où se mêlent indignation et consternation. Une grande ouverture citoyenne qui justifie qu´il est des circonstances graves où "il faut désobéir", non sans prendre de risques.
Tome 2 : "Un violon dans la nuit : la mémoire des camps" : Voici le second titre de la série Les trois secrets d’Alexandra, relatant des évènements dramatiques de la Seconde Guerre mondiale. Après Il faut désobéir qui évoquait le régime de Vichy et la collaboration, Didier Daeninckx et Pef se proposent de parler aux enfants des camps de concentration et de la déportation. Alexandra passe le week-end chez sa tante Esther. Musicienne, Esther à abandonner depuis longtemps le violon pour le piano. Le matin, au moment de la toilette, Alexandra demande à sa tante de l’aider à se faire un tatouage de papillon avec un papier spécial. Ce geste résonne étrangement et Esther refuse. Elle présente à la jeune fille son propre tatouage, celui qu’on lui a fait à l’arrivée au camp d’Auschwitz. Avec des mots simples et avec retenue, Esther raconte l’inexplicable et la terrible vie concentrationnaire (et comment la musique lui a permit de tenir). Rue du monde réussit une nouvelle fois un travail de mémoire exemplaire. Une manière forte de se souvenir et surtout de ne pas oublier.
Tome 3 : "Viva la liberté !", parle aux enfants de la résistance et de la libération. Alexandra accompagne Maurice son arrière-grand-père à un match de football dans la tribune d’honneur du Red Star. Elle va entendre le troisième secret de sa famille. Gardien de but dans l’équipe du Red Star durant la guerre, son pépère lui évoque son passé et raconte l’histoire de son coéquipier et ami Rino Della Negra. Rino appartenait au groupe Manouchian, un groupe de jeunes immigrés résistants. Il lui explique comment il fallait échapper aux contrôles de police, les actions qu’ils ont mené, les horreurs, la torture, les risques pris par les résistants, l’arrestation et la fin du groupe. Comme dans les précédents ouvrages, l’album s’est inspiré de personnages qui ont vraiment existé. Des photos et des documents d’époque commentés apparaissent dans des vignettes en noirs et blancs. Une belle œuvre de transmission qui évoque, sans pathos, la résistance populaire dans sa dimension nationale et internationale.
"Zappe la guerre", auteur : Pef, éd.Rue du Monde. index8
Pour en finir avec la guerre. A l’occasion du 80e anniversaire de la Première Guerre mondiale, des soldats sortent du monument aux morts d’une petite ville de province et essaient de savoir s’ils sont morts pour quelque chose.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.