www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 novembre 2013

Et au fait, pourquoi travaille-t-on le 13 novembre ??

L’explication, la vraie, par le SNUipp-FSU 73 !!

Pourquoi travaille-t-on le 13 novembre ? Doit-on être payés en heures supplémentaires ? Le SNUipp est-il un valet du gouvernement ou se contente-t-il de réfléchir avant d’affirmer des inepties ?

Le temps de travail des élèves annuel : 144 jours, soit 36 semaines de 4 jours (hors vacances scolaires). Seuls peuvent en être déduits et non rattrapés les jours fériés, fixes ou flottants. Le jeudi de l’Ascension par exemple tombe toujours un... jeudi (à l’inverse du lundi de Pâques ou du lundi de Pentecôte qui ont plutôt tendance à se situer, eux, le lundi. Moi, ça me rendrait presque religieux tellement ça tombe pile !) est donc compté dans les 144 jours. Il en va de même pour les jours fériés flottants : en 2012, le 11 novembre était un dimanche et n’avait aucune incidence sur le nombre de jour de classe des élèves. En 2013, il tombe un lundi et supprime donc un jour de classe aux élèves, non compensé. Il est donc important de comprendre qu’un jour de classe n’est pas forcément un jour où les enfants vont à l’école.

Les obligations de service des enseignants : les 144 jours élèves (avec les mêmes éléments relatifs aux jours fériés) plus, entre autres, deux jours de pré-rentrée, des heures de réunion...

Situations pratiques :

- En 2012 – 2013 : le ministre nouvellement arrivé a complété les vacances de la Toussaint jusqu’à deux semaines complètes. Il a donc enlevé un jeudi et un vendredi, soit deux jours de classe aux élèves. Ces deux jours ont été remplacés par un mercredi et le rajout du vendredi 5 juillet à la dernière semaine de l’année scolaire, pour garder le total de 144 jours de classe par année scolaire.

- En 2013 – 2014, les vacances de la Toussaint durent deux semaines mais un seul jour est rajouté puisque le vendredi est férié. Nous finirons donc l’année le vendredi … juillet. La première journée de pré-rentrée était fixée au lundi 2 septembre et les élèves rentraient le 3. Donc pour les élèves, du 3 septembre au 4 juillet, il y a 143 jours de classe. Les enseignants ont donc pour cette année, 143 jours devant élèves plus deux jours de pré-rentrée, plus.... Il manque donc un jour de classe.

Le ministère avait donc trois solutions :

1) Rentrée des élèves le lundi 2 septembre jusqu’au vendredi … juillet. Soit 144 jours. Les enseignants auraient donc eu 144 jours devant élèves aussi... mais les journées de pré-rentrées auraient eu lieu à la fin août. Les enseignants auraient donc recommencé le travail le 29 ou le 30 août et on aurait eu quelques râleurs pour dire que cela pénalisait ceux qui avaient une location sur cette dernière semaine... *

2) On aurait aussi pu terminer l’année le lundi … juillet 2014 mais n’y aurait-il pas eu quelques mécontents de se voir privés de location la première semaine des vacances pour une journée.

3) Rajouter cette journée un mercredi, sur une semaine raccourcie par un jour férié, comme celle du 11 novembre.

Il est donc inexact, voire malhonnête, de hurler à l’abus, sinon à vouloir dire que les journées de pré-rentrée ne sont pas dues par les enseignants... et ce n’est pas notre propos. Il y a beaucoup de choses à dire sur nos obligations de service mais cette revendication ne devrait pas être la première.

Nous payons simplement une précaution du ministère qui a préféré ne pas faire revenir les enseignants au mois d’août. Gageons que la prochaine fois que ça se présentera, ils se poseront moins de questions : imaginons une rentrée des élèves le lundi 1er septembre... Les enseignants reviendront en classe le 27 août.

* J’ai souvenir de pré-rentrées qui se déroulaient sur le jeudi et le vendredi de la semaine précédente et où personne n’était vraiment très heureux de se faire « piquer » un bout de la dernière semaine.

Et surtout, la prérentrée officielle (1 jour) ne peut pas être placée en août, l’année scolaire précédente se terminant le 31 aout au soir. elle ne peut donc être placée qu’en septembre, ce qui explique un peu plus l’histoire de la prérentrée du lundi 2/9...

 

22 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.