www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 novembre 2013

Comité de Suivi de la réforme des rythmes du 25-11

Constat : cette instance est clairement faite dans le but d’accompagner et aider les communes dans la mise en place de la réforme, considérée par presque tous les membres comme "exaltante" et un "enjeu fort de la refondation de l’école de la République". Le ton est donné !

Il est fait peu de cas des enseignants, dont il est de manière générale très peu question, et en aucun cas les incidences sur leurs conditions de travail sont abordées ! Cela serait plutôt de la compétence du CHSCT, bien entendu, sauf que là aussi, l’administration coince... (lire Compte-rendu CHSCT du 21 novembre).

Membres : Le DA préside, et siègent l’IEN adjointe, deux IEN (Maurienne et Chy 4), de nombreux élus (maire d’Albertville, président de l’AMF, adjoint au Maire de Chambéry, adjointe de La Ravoire), DDEN, FCPE, DDCSPP (Direction de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations), CAF, Conseil Général (pour les transports scolaires), et... également les représentants des personnels enseignants : un au titre du SNUipp-FSU, un pour le SE-Unsa, un pour le Sgen-CFDT, et enfin un pour FO. (Ce dernier a annoncé lors du CDEN du 19-11 qu’il n’assisterait pas au Comité de Suivi.)

A l’ordre du jour : un bilan de Cognin et La Ravoire, fait par les élus, et un état des lieux des remontées des pré-projets d’organisation de la semaine scolaire.


BILAN LA RAVOIRE

rapporté par Mme Rambaud, chargée des affaires scolaires

La commune se targue de travailler depuis de nombreuses années sur les rythmes de l’enfant. Des rencontres ont eu lieu avec les parents, les enseignants, et toutes les personnes qui travaillent autour de l’enfant. Suite à ces rencontres, deux tendances se sont dégagées concernant les horaires : allongement pause méridienne ou finir plus tôt l’après-midi. Au-travers de son vécu, la Mairie était favorable à l’allongement de la pause méridienne, qui a été augmentée d’une heure, soit 8h30 -11h45 / 14h40 – 16h30.

Le périscolaire existant précédemment a été conservé, avec accueil dès 7h30, temps d’animation et d’étude jusqu’à 17h30, suivi d’une garderie jusqu’à 18h30.

90 % des enfants sont inscrits aux temps d’activités périscolaires (TAP). Tout se passe bien. Les retours des parents sont plutôt positifs. Les enfants interrogés sont contents. La rentrée a été catastrophique du fait d’élèves présents aux TAP non prévus. Depuis, tout est rentré dans l’ordre. Les TAP sont proposés aux cycle 2 et cycle 3. Au vu de difficultés concernant la gestion des GS avec des CE1, depuis le dernière rentrée, un cycle d’activités est réservé exclusivement aux GS.

L’IEN confirme. Les choses s’apaisent selon lui côté enseignants, où il y avait une nette opposition au départ. Il n’a pas constaté d’agitation chez les enfants. Enfin, les enseignants trouvent dans l’ensemble que ces rythmes sont une bonne chose pour les élèves, notamment en maternelle.

BILAN COGNIN

rapporté par Madame le Maire

Commune ayant également une longue tradition d’organiser la vie autour de l’enfant. Cette réforme a été l’occasion de remettre à plat tous les dispositifs d’accueil existants. Un comité de pilotage a été mis en place. En février / mars, les conseils d’écoles étaient opposés à cette mise en place, puis un consensus s’est fait autour de la nouvelle grille horaires, avec la fin des cours à 15h45. Un accueil est proposé ensuite jusqu’à 18h.

Le choix de faire payer les parents vient de la fusion du périscolaire existant dans l’organisation actuelle, mais aussi d’une volonté qu’il y ait un signe donné aux parents, une forme d’engagement, de reconnaissance des activités. Les traifs sont fixés selon le QF. Au début, des familles ont râlé, mais plus maintenant.

En élémentaire, parents et enseignants sont tous favorables. En maternelle, la commune s’engage à réajuster et améliorer le dispositif. Les horaires entre maternelle et élémentaire seront dissociés, et cela évoluera vers un temps de pause allongé à midi pour les maternelles.

BILAN DU SNUipp-FSU

Le SNUipp-FSU a joué son rôle de représentant des personnels enseignants, et s’est fait leur porte-parole, en dévoilant notamment les résultats de son enquête, menée auprès des collègues de Cognin et La Ravoire (lire Résultats de l’enquête du SNUipp-FSU à Cognin et La Ravoire).

De nombreux points négatifs se font jour, et les enseignants ne sont pas si satisfaits que ça... Nos collègues regrettent notamment que ce bilan "officiel" se soit fait sans eux !

Parmi les problèmes rencontrés, la question de l’accès à nos salles de classe reste entièrement posé !

REMARQUES DIVERSES

- La FCPE a des retours positifs des parents à La Ravoire, mais mitigés à Cognin du fait de la non gratuité des TAP

- L’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) pose la question pour les petites communes du transport, de la palette d’activités, des locaux, des inégalités territoriales en fonction du lieu géographique.

- Mme Bazile, représentant les DDEN, pose la question de l’adaptation des nouveaux rythmes pour les élèves de CLIS.

- La Ligue de l’enseignement pose la question d’une évaluation sérieuse et structurée du dispositif. En effet, c’est urgent, car pour le moment, de nombreuses choses sont du domaine du ressenti chez les parents et les enseignants, de l’irrationnel. Il faut donc évaluer sérieusement avant de "fantasmer certaines choses".

- Le DA évoque l’utilisation des salles de classe, un "point sensible" . Le département déclinera les axes de travail donné par le Ministre, à savoir la rédaction de "chartes d’utilisation des classes", fruit d’un travail entre les communes et les équipes enseignantes. Il n’y aura pas de charte standard, ce sera à voir en fonction du local. A propos de la concertation, il souligne que les enseignants ont un forfait de 24h, prévues pour engager le dialogue avec les communes. La concertation est donc prévue dans nos quotités horaires... (sans commentaires !!).


MISE EN PLACE EN 2014 – ETAT DES LIEUX

rapporté par le DASEN

- 83 communes ont à ce jour proposé un projet d’organisation de la semaine, sur les 246 ayant une école.

- C’est la circonscription de Moûtiers où il y a le plus de retours, avec 35 propositions sur 39. Les 35 ont reçu un avis favorable de l’IEN.

- 62 proposent un horaire régulier, avec 4x 45 minutes.

- 21 proposent un allongement de la pause méridienne, ce qui concerne majoritairement les écoles maternelles. Les communes se sont approprié le besoin spécifique de la maternelle, et y apportent une première réponse en dissociant les horaires maternelle et élémentaire.

- Quelques communes proposent des TAP de 1h30 sur deux jours, ce qui suppose une demande de dérogation pour rester à 6h les deux autres jours. Ces propositions viennent majoritairement de Combe de Savoie.

- Les principales inquiétudes des petites communes sont : l’absence de flexibilité des horaires du transport scolaire, et la disponibilité des intervenants et la gestion des plannings.

- Peu de PEDT sont remontés jusqu’ici. 6 communes ont fait parvenir un pré-projet de PEDT : Albertville, Gilly s/Isère, Aussois, Villaroger, Bonneval Tarentaise et Tignes.

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.