www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 janvier 2015

Carte scolaire : dotation départementale largement insuffisante

Le CTA réuni le 21 janvier a validé la répartition départementale des 148 postes dévolus à l’académie pour la rentrée 2015.

Avec une prévision de 38 élèves de plus, le Recteur nous octroie + 10 postes...

Pas de satisfecit pour le SNUipp-FSU 73 !

Synthèse des besoins en nombres de postes, explication de texte en-dessous : besoins 2015

Cette dotation, qui pourrait sembler relativement convenable (quoique... on n’a toujours pas "rattrapé" les suppressions de postes des années 2010 et 2011), cache une autre réalité : les 10 postes sont essentiellement attribués au département au titre de la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que ces postes seront dévolus à la mise en place des moyens découlant de la labellisation des écoles en REP et REP+, selon la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.

Nous nous félicitons du maintien de toutes les écoles savoyardes actuellement en RRS dans les nouveaux REP et REP+ (les deux écoles d’Albertville qui devaient sortir de l’éducation prioritaire resteront finalement dans le dispositif, les interventions des élus des personnels a payé).

Les 10 postes sont donc attribués à la Savoie au filtre de ces nouveaux "labels" éducation prioritaire, qui prévoient :

- des décharges de service pour les enseignants en REP+ (concernera les 15 écoles de l’actuel RRS de Chambéry). A temps plein, un enseignant de REP+ bénéficiera de 18 demi-journées de décharge de service. Il faut compter l’équivalent d’1 poste plein pour assurer les décharges de 18 enseignants ; le futur REP+ compte actuellement une cinquantaine d’enseignants (adjoints) exerçant à 100 %*, ce qui nécessite 3 postes "équivalent temps plein"

(* auxquels il faut ajouter une quinzaine d’enseignants à temps partiel, ce qui monte les besoins à 3,5 postes "équivalent temps plein...).

- une baisse des effectifs : les seuils sont fixés à 23 élèves par classe en REP (concernera les 5 écoles actuellement en RRS d’Albertville), et 20 en REP+. Attention toutefois, cela reste un modèle "théorique"... Donc les seuils d’ouverture/fermeture ne seront pas forcément abaissés en éducation prioritaire ! Tout cela sera discuté au niveau départemental... La baisse du nombre d’élèves par classe dans ces écoles n’est donc pas encore une réalité !

En effet, à titre d’exemple : il y a 5 écoles en REP à Albertville, totalisant 35 classes ; à 25 élèves de moyenne par classe (seuil en vigueur actuellement en éducation prioritaire), cela donne 875 élèves. Si l’on imagine que le seuil de 23 élèves par classe en REP est appliqué, cela donne 38,04. Il faudrait donc 3 postes de plus pour permettre la baisse des seuils en REP ! Que dire de du seuil théorique en REP+ à 20 élèves par classes pour 15 écoles...

- des postes pour le dispositif "plus de maîtres que de classes", réservés prioritairement aux écoles en éducation prioritaire

- des postes dédiés à la scolarisation des moins de 3 ans... dont on n’a encore jamais vu la couleur en Savoie depuis la mise en place de la circulaire en décembre 2012 !!

Numeriser0136 Du coup :

- la hausse démographique de 38 élèves ne sera pas, ou à peine, absorbée (si l’on s’en tient au seuil actuel de 27,5 élèves par classe en moyenne pour l’ouverture d’une classe, il faut consacrer 1,5 poste "équivalent temps plein" pour faire face à la hausse démographique)

- il n’y a pas de postes prévus pour faire face à la mise en place du nouveau régime de décharge pour les directions d’écoles à compter de la rentrée prochaine. Les écoles de 3 classes bénéficieront en effet dès 2015 de 10 jours de décharge de direction statutaire, contre 4 jours actuellement. Pour notre département, qui compte de nombreuses "petites" écoles (environ 54 % des écoles), pour les 101 écoles de 3 classes, il faudrait un peu plus de 6 postes "équivalent temps plein" rien que pour assurer ces nouveaux temps de décharge !!

- autant dire que : les RASED, les remplaçants, ... tous ces postes continueront d’être à la diète !! N’oublions pas que la DSDEN avait reçu l’autorisation du Recteur d’embaucher 10 contractuels (au lieu d’ouvrir la liste complémentaire du concours !!), ce qui a été fait dès le 3 novembre 2014, plafond d’emploi qui vient d’être rehaussé à 12, avec l’arrivée d’un onzième et bientôt douzième contractuels... malgré ça, les remplacements ne sont pas tous assurés, loin s’en faut !

Le département ne compte plus les classes à 30 élèves ou plus en maternelle, les classes multi-niveaux de 26, 27 ou 28 élèves... Tout ceci ne contribue pas à améliorer le climat de classe qui quand il est détérioré ne profite ni aux enseignants, ni aux élèves. Pour mieux enseigner à un public devenu très hétérogène ou en difficulté scolaire, nous avons besoin de travailler avec des effectifs réduits (comme dans certains pays qui ont de bons résultats aux évaluations internationales PISA par exemple) pour mieux répondre aux besoins de nos élèves.

CQFD...

Cette dotation est plus qu’insuffisante, c’est pourquoi nous vous appelons à vous joindre à notre grève du mardi 3 février 2015.

 

37 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.