www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CHS-CT 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 mai 2015

M@gistère en discussion lors du CHS CT du 5 mai - Compte-rendu

Nous avons eu là un CHS CT consacré exclusivement au premier degré, M@gistère particulièrement, signe que les choses changent : quatre heures à évoquer différentes facettes des conditions de travail des enseignants des écoles, ce n’est pas courant. Le temps n’est pas loin où les CHS étaient consacrés essentiellement au second degré, et plus particulièrement à l’enseignement professionnel. Ce qui montre bien que, quand on commence à se questionner... On se pose des questions !

M@gistère :

Le CHS CT ministériel avait émis un avis stipulant que l’utilisation de cette application de formation devrait être utilisée seulement par des enseignants volontaires. Dans le même temps, une motion avait été votée par les représentants des personnels en CTsD demandant la même chose, alors que le CHS-CT 73 avait émis un avis demandant d’être informé plus avant sur les tenants et aboutissants de cette application qui ne fait pas l’unanimité parmi les enseignants (et qui devrait s’imposer bientôt dans le second degré).

Nous avons donc pu profiter de la présence de Monsieur Mollier, IEN de Combe de Savoie et conseiller départemental de prévention, de Madame Grumel, IEN adjointe et de Monsieur Cagnat, conseiller pédagogique départemental TICE. Et une nouvelle fois, nous avons pu constater que nous ne vivons pas dans le même monde...

Nous avons ainsi appris que M@gistère est une formation gigogne (on devrait l’appeler M@triochka) !

Alors que je vous explique : il est nécessaire de former les enseignants à l’utilisation des technologies numériques pour qu’ils puissent les enseigner dans les classes. Donc on leur propose des formations avec les technologies numériques pour qu’ils utilisent les technologies numériques afin de savoir utiliser les technologies numériques pour pouvoir enseigner les tech... Pouf pouf, ce n’est pas le contenu de la formation M@gistère qui compte mais le fait que l’on utilise M@gistère ! Subtil, non ? brizemur353

Les représentants des personnels se sont fait l’écho des nombreux enseignants qui ont trouvé à redire sur cette formation et s’en sont ouverts aux diverses organisations syndicales :

- Impossibilité de se connecter depuis l’école, surtout à plusieurs en même temps, vu la faiblesse des débits internet.

Réponse : Les représentants de l’administration partagent cette analyse et déplorent comme nous que le très haut débit ne soit encore qu’un rêve en Savoie. Cependant, on ne va tout de même pas attendre pour lancer cette formation ambitieuse ?

Analyse : Une nouvelle fois, l’éducation nationale lance des trucs sans que l’on ait les moyens de les mettre en œuvre...

- Vétusté quasi générale de l’équipement des écoles.

R : Une nouvelle fois, l’administration souscrit. Les mairies n’ont pas les moyens de mieux équiper les écoles mais faut-il pour autant attendre avant de lancer ce programme ambitieux ?

Analyse : Et l’on revient à la remarque ci-dessus : nous allons certes apprendre à utiliser les technologies numériques… mais n’aurons pas le matériel pour le faire ! Si vous envisagez de construire votre maison, commencez donc à vous former en maçonnerie avant même de savoir si vous aurez les prêts pour acheter un terrain, ce sera toujours ça de pris !

- Nécessité, donc, de faire cette formation de chez soi, avec son matériel personnel, le tout empiétant sur la vie privée.

R : Ce n’est pas empiéter sur la vie privée dans la mesure où ces heures sont dues. Les études des pics de connexion montrent que les enseignants se connectent essentiellement les mardis soirs et mercredis après-midi, comme s’ils allaient à une vraie animation pédagogique.

Analyse : Nous avons pour notre part remarqué également que certains se connectent tard, sans doute aux seuls moments où ils peuvent jouir d’une relative tranquillité à leur domicile… Et là, ça empiète sur la vie privée et obligeant les collègues à travailler chez eux, à des horaires abusifs. Quand plusieurs entreprises (dont de nombreuses technologiques) coupent leurs réseaux et encouragent leurs employés à laisser leurs téléphones professionnels et tablettes, au bureau le week end et pendant les vacances, l’éducation nationale est encore en retard.
- Forums pour le moins invasifs, avec parfois des contenus inintéressants au possible.

R : L’utilisation des forums n’est pas obligatoire et l’on peut se désabonner. L’année dernière il était obliger de poster une fois « pour montrer comment ça fait ».

Analyse : Ce fut une erreur parce que ça a dû en dégoûter plus d’un.
- Formations proposées de piètre qualité, sans aucune possibilité de choix.

R : Cela viendra avec le temps : tous les départements proposant des parcours de formation, ceux-ci seront collectés, analysés et les meilleurs seront mutualisés. Un jour, l’offre de formation devrait être importante mais il sera difficile de proposer beaucoup aux enseignants dans la mesure où peu de formations pourront s’effectuer en totale autonomie. Quoiqu’il en soit, ce projet sera totalement opérationnel « dans une génération » !

Analyse : qui va choisir les meilleurs parcours de formation ? Petit rappel : une génération c’est 25 ans ! Pour beaucoup d’entre nous, forcés d’utiliser M@gistère, nous aurons d’autres préoccupations quand le dispositif atteindra sa pleine efficience : se rappeler comment on s’appelle, qu’il faut baisser sa culotte AVANT de faire pipi et « est-ce que j’ai bien signé ma convention obsèques ? »

- "Flicage" ressenti dans les indications de connexions, les questions posées sur la formation infantilisantes… Et bien sûr le côté obligatoire qui génère beaucoup de stress chez les enseignants.

R : Flicage ? Qué flicage ? L’administration ne peut pas connaître les temps de connexion mais uniquement l’intervalle entre deux connexions… ce qui peut permettre de contacter les collègues pour leur demander s’ils n’auraient pas besoin d’aide…

Il y a certes encore des maladresses mais les formations devraient s’améliorer et il ne faut pas se focaliser sur les pourcentages de formations effectués, dans la mesure où c’est très inexacts. Tellement inexact que personne ne peut plus les utiliser (on avait cru comprendre que ce n’était pas utilisé…)

L’administration se demande dans quelle logique il serait inscrit que le fait de ne pas participer à cette formation pourrait donner lieu à des sanctions : d’ailleurs il n’y en pas eu en deux années de fonctionnement de M@gistère. « Il faut que cette formation soit obligatoire, sinon les gens ne la feront pas. »

Analyse : Nous prenons acte qu’aucun suivi n’est effectué dans le but de vérifier que les enseignants font bien les heures auxquelles ils sont astreints. Que certains aient pu en concevoir du stress s’explique cependant. Noam Chomsky, maître en manipulation des foules énonçait un principe simple : « Adressez-vous à quelqu’un comme s’il avait 12 ans et spontanément, il réagira comme s’il avait 12 ans. » A force d’infantiliser les enseignants, ils ont naturellement tendance à se comporter comme des collégiens craignant le surgé !

Si ces pourcentages ne servent à rien, pourquoi figurent-ils bien en évidence ?

La logique qui sous-entend qu’une obligation est suivie par des sanctions est… logique, justement. Quiconque trouvera une obligation, dans quelque domaine que ce soit, dont il est possible de s’abstenir sans risque d’être puni est prié de le faire savoir : il lui sera offert un panier garni !

Mais nous avons bien entendu : toute personne qui n’effectuera pas sa formation sur M@gistère se verra simplement proposer de l’aide (par un tweet ?), qu’il sera en droit de refuser poliment… et il n’y aura pas d’autre conséquence, même de la part d’un IEN zélé (même bien zailés, certains ne volent pas haut pour autant) ! Pour ma part, j’essaie dès l’année prochaine.

Avis du CHS CT sur M@gistère

Un avis du CHSCT 73 sur M@gistère a été voté unanimement par les 7 membres FSU, UNSA et FO.

- L’avis :

PDF - 61.3 ko
Avis chsct 05-05-15

Pour le SNUipp-FSU,

Jean-Michel Roche et Natacha Matéo-Thibault

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.