www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 décembre 2015

Comité de suivi de la réforme des "rythmes" du 9 décembre

Le Comité de suivi de la réforme des "rythmes scolaires" s’est réuni mercredi 9 décembre à 16h, avec un ordre du jour qui, sur le papier du moins, était conséquent (lire ci-dessous) :

- Point sur les différentes organisations scolaires

- Point sur les PEDT :
* Généralisation
* Qualités des propositions périscolaires
*Pérennisation du fonds de soutien

- L’évaluation des rythmes :
* Les expérimentations
* L’enquête DGESCO
* L’enquête académique
* L’enquête Savoie

- L’accompagnement de la réforme
* Réflexion sur les emplois du temps
* Réflexion et mise en œuvre des nouveaux programmes

- Les rythmes et l’école maternelle

- Perspectives
* Travailler sur la collaboration école/collectivité autour du PEDT

- L’évaluation à 3 ans

Étaient représentés :

- l’Éducation Nationale (IA, IENA, IEN Chy 4, IEN Maurienne)

- la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations / Jeunesse et Sports)

- les DDEN

- les communes de La Ravoire, Cognin, Albertville et Chambéry

- les transports scolaires (responsable transports du Conseil Départemental)

- la Ligue de l’enseignement

- l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales)

- la CAF

- le SE-Unsa

- le Sgen-CFDT

- le SNUipp-FSU

ORGANISATION GÉNÉRALE DES RYTHMES

État des lieux

- L’organisation la plus commune pour près de la moitié des écoles est 4 x 5h15 + 3h (186 écoles, soit 46 % des écoles),

- L’expérimentation Hamon concerne un quart des écoles (24 %, soit 98 écoles concernées), dont 54 % fonctionnent avec le vendredi après-midi libéré.

- Certaines écoles changent d’organisation en cours d’année, ce qui explique qu’il existe 413 organisations différentes pour 407 écoles.

Voir le document annexe « organisations scolaires par circonscription » :

PDF - 164.1 ko
organisations scolaires par circonscription

PEDT

Toutes les communes en ont mis en place, sauf 3 : Valloire, Jarrier et Apremont.

La DDCSPP a suivi leur mise en œuvre, et considère qu’il y a une vraie richesse et diversité des PEDT. La plupart ont la volonté de rentrer dans un projet éducatif. Sur 305 communes en Savoie, une quarantaine avait déjà une antériorité du PEDT par les anciens Contrats Éducatifs Locaux.

Les PEDT seront évalués l’an prochain.

ÉVALUATION DES RYTHMES

L’IA a présenté les résultats de plusieurs enquêtes, académiques et départementale (dont nous avions déjà eu connaissance lors du comité de suivi académique le 31 mars dernier...). Vous trouverez les documents sur notre site.

Concernant l’enquête départementale, l’IA a expliqué « apprécier que l’ensemble des enseignants aient participé à ce travail ». Il considère avec 385 réponses pour 407 écoles*, qu’il y a « une vraie adhésion autour de la volonté de rendre les rythmes les plus pertinents et les plus faisables ».

- Les enquêtes

PDF - 2 Mo
Rythmes scolaires - enquête départementale Savoie

PDF - 146.9 ko
Synthèse de l’Académie de Grenoble concernant l’enquête DGESCO

PDF - 577.5 ko
Synthèse enquête académique de l’étude sur les rythmes expérimentaux

* On pourrait objecter que le questionnaire proposé l’an passé aux enseignants dans le cadre de l’animation pédagogique sur les rythmes pouvait être renseigné de manière collective OU individuelle. Or, s’il y a bien 407 écoles, il y a environ 2 300 enseignants... Donc, que représentent exactement ces 385 réponses ?

INTERVENTIONS DIVERSES

- La présidente de l’UDAF 73 a présenté les résultats de leur enquête, à laquelle 2 148 familles ont répondu. Les avis sont négatifs.
L’organisation des nouveaux rythmes a grandement perturbé les organisations familiales. Les familles ne voient pas les bienfaits pour leurs enfants (fatigue, apprentissages...), et déclarent que leur enfant est plus souvent malade. Bien que cela reste du domaine du ressenti et du déclaratif, en comparant avec les enquêtes menées dans d’autres départements, à 10 % près, la perception est la même : négative.
Les résultats de l’enquête de l’UDAF sont consultables en ligne sur leur site.

- Le SNUipp-FSU 73 est intervenu à son tour, en rappelant que l’année scolaire passée, nous avons de notre côté enquêté à 3 temps de l’année auprès des enseignants des écoles (octobre 2014, mars puis juin 2015). Nous venons juste de finir de dépouiller l’enquête de juin, qui révèle un mécontentement grandissant des enseignants, passés de 83 à 91 % d’insatisfaction face aux nouveaux rythmes.
Une grande partie des enseignants doutent des bénéfices dans les apprentissages de leurs élèves (74 %), pourtant objectif initial de cette réforme.
Les points positifs sont quasiment nuls. Ceux négatifs toujours aussi nombreux : conditions de travail dégradées, problématique des pauses méridiennes allongées (jusqu’à 3h15 !), tensions dans les écoles, tensions accrues avec les communes, fatigue générale, salles de classes occupées, ATSEM moins présentes en classe, etc.
Voir les résultats de l’enquête de juin.

Ces point négatifs ressortent d’ailleurs dans la liste des contraintes dont ont fait état nos collègues en répondant à l’enquête de la DSDEN, ce qui montre bien, même si les retours à notre propre enquête sont également du domaine du « ressenti », que ces difficultés sont très réelles.

- Les communes de Cognin et La Ravoire sont intervenues à plusieurs reprises. Engagées depuis 3 ans dans la réforme, ces municipalités ne mettent en avant que des aspects positifs.
La question de la gratuité ou non des TAP a été comme souvent abordée. La ville d’Albertville a souligné que bien que gratuits, les TAP étaient peu fréquentés, et plutôt utilisés par les parents qui travaillent, comme une garderie.
Pour l’adjoint aux affaires scolaires de La Ravoire, la mise en place de cette réforme est « inéquitable » pour les communes, et relève de « choix politiques ». La représentante de la ville de Chambéry n’est quasiment pas intervenue, sauf pour souligner que les enfants passent énormément de temps en collectivité, ce qui a également été remonté par les familles dans le cadre de l’enquête UDAF.

Il a bien entendu été souligné que les municipalités présentes ne sont pas représentatives de l’ensemble du département, plutôt rural et montagnard. L’IA a souligné que l’association des maires ruraux était invitée...

L’élu de La Ravoire a souligné la nécessité de temps de rencontre entre les enseignants et les animateurs des TAP, pour une meilleure cohérence éducative et continuité. Si l’idée de concertation entre les différents acteurs est un principe auquel nous adhérons, le SNUipp-FSU 73 a toutefois rétorqué que les tâches des enseignants sont déjà multiples, et que leur temps de travail n’est pas extensible ! Ou alors, il faut favoriser ces temps de rencontre sur le temps de travail, ce à quoi la DSDEN ne s’est pas montrée hostile. La différence de statut des divers personnels ne facilite cependant pas cette piste.
En réponse à la remarque du SNUipp, l’IA va réfléchir « mieux aux temps », par exemple sur l’utilisation des deux ½ journées de pré-rentrée ou de la journée de solidarité...

PERSPECTIVES DE TRAVAIL

- Réfléchir à la spécificité de l’école maternelle en termes d’organisation des rythmes, espaces de travail, gestion des groupes, activités proposées, place du temps de repos...

- Questionner les pratiques des enseignants, en orientant la réflexion sur la réorganisation des emplois du temps sur la journée / semaine / année, en termes d’horaires disciplinaires.
Sur la question des emplois du temps, piste de travail de la DSDEN, le SNUipp-FSU a rappelé qu’il s’agissait déjà d’un des axes de travail retenu par le Recteur en mars dernier, et qu’en tout état de cause, cela implique de mettre en place de la formation continue...
L’administration attend de le faire avec les nouveaux programmes. A suivre.

- Réfléchir à l’articulation scolaire / périscolaire ; intégrer dans les PEDT un volet citoyenneté.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.