www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité  / Action  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 janvier 2016

Procédure suite à la grève du 26 janvier : intervention des organisations syndicales

La note envoyée dans les écoles sur la procédure à suivre suite au mouvement social du 26 janvier n’a pas manque de faire régir de nombreux collègues.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU, SE-Unsa et Snudi-FO ont décidé d’intervenir conjointement, et ont interpellé la DSDEN 73 et la DSDEN 74.

Notre intervention porte sur plusieurs points :

- il est demandé aux directeurs d’assurer l’affichage dans l’école et d’en assurer la diffusion auprès des enseignants. Si nous pouvons comprendre que cette note arrive dans les écoles pour information, ce n’est en aucun cas aux directeurs d’en assurer la diffusion. C’est d’ailleurs contraire aux récentes mesures arrêtées dans le cadre du protocole de simplification de taches de direction. La diffusion doit se faire via I-PROF et/ou la boite professionnelle académique des enseignants

- la mise en place d’un nouveau dispositif sans en avoir à aucun moment informé les élus du personnel dans les différentes instances est surprenant. En effet, la circulaire du juillet 2003 précise que "Il est souhaitable que ce recensement des agents grévistes se déroule dans la plus grande transparence possible (caractère accessible de l’information afin que les agents puissent être à même de vérifier individuellement leur éventuelle inscription) et que les mesures de communication relatives aux retenues sur rémunération soient réalisées suffisamment tôt."
Ceci se traduit aujourd’hui par une injonction aux enseignants, sans aucune information ou préparation.

- depuis la loi d’août 2008 instituant un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire, chaque collègue qui souhaite faire grève doit normalement signaler son intention de faire grève dans les délais légaux (le SNUipp appelle à chaque mouvement de grève au boycott de ce SMA). Cependant, si ces déclarations d’intention peuvent contribuer à limiter les risques de comptabiliser à tort des agents comme grévistes, elles ne doivent servir qu’à l’organisation du service minimum d’accueil, et non pas au recensement des grévistes.

- "Il appartient à chaque ministère de mettre en place un système de recensement des agents grévistes", et pas des non grévistes... Ce recensement doit être mis en place par le moyen le plus approprié, comme par exemple l’établissement de listes d’émargement manuelles pour recueillir la signature des personnels non grévistes.
L’utilisation de Iprof ne semble pas correspondre à cette règle.

Bref, la copie est à revoir.

Nous attendons les réponses de l’administration.

 

38 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.