www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 avril 2016

CAPD du 7 avril : situation de Pablo Neruda à Chambéry

L’IA était présent pour cette CAPD. Les élus des personnels sont intervenus de nouveau à propos de la situation de l’école maternelle Pablo Neruda à Chambéry.
Les directeurs(trices) des 14 écoles du REP+ des Hauts de Chambéry et nos organisations syndicales sont menés en bateau depuis 3 semaines.
Cela suffit.

Ce matin, ni les uns ni les autres n’avons mâché nos mots, et nous assumons nos propos.

Le SNUipp-FSU 73 s’est exprimé précisément en disant que :

- la situation est inadmissible, inacceptable.

- L’absence de l’IA lors de l’audience du 31 mars était regrettable. Cela a été perçu comme un manque de respect voire de mépris pour les directeurs(trices) du REP+.

- La Ville et l’Education Nationale se renvoient la balle depuis le début. L’IENA a affirmé en audience que la fermeture d’école est de la compétence de la commune ! Selon nous, c’est faux. Il y a un réel manque d’honnêteté, pour ne pas dire des mensonges éhontés.

- Nos collègues de l’école sont incités à participer au mouvement… pour faire quoi ? Comment ? Il n’y a aucune décision. Pas de délibération du Conseil Municipal / pas d’examen en CTsD carte scolaire…
Administrativement, règlementairement, juridiquement, il n’y a rien !

- Le Préfet a été interpellé sur l’irrégularité de la situation ; nous nous adressons également à la ministre.

- Le Maire refuse de recevoir « ses » directeurs d’école car notre « autorité hiérarchique » est l’IA. De qui se moque-t-ton ? Au mieux, il y a collusion entre l’Éducation Nationale et la mairie, au pire notre institution Éducation Nationale se fiche de la situation !

- Les annonces de la mairie de fermer l’école et de revoir la sectorisation scolaire auront des conséquences, notamment sur la scolarisation des 2 ans… La DSDEN s’en laverait les mains ? Et continuera de faire de grands discours sur la scolarisation des moins de 3 ans auprès des écoles maternelles ;

- Le Ministère a décliné des « clés » et des axes d’action pour les REP+. Un des points précise : « un travail est développé par les DASEN et ses services avec les collectivités territoriales pour déboucher sur une meilleure mixité sociale à l’école ». La nouvelle sectorisation scolaire, certes de la compétence de la ville, met tout par terre mais la DSDEN n’a pas son mot à dire ?!

- L’IA représente l’Etat, et n’est pas en capacité de mettre les points sur les i auprès de la collectivité quand elle touche au fonctionnement des écoles de manière grave et sérieuse ?

- Il y a un vrai manque de respect pour les enseignants, pour les élèves et pour leurs familles.

- L’IA n’a pas répondu à notre courrier commun en date du 24 mars. Nous attendons pourtant un retour, c’est la moindre des choses.

- Ce n’est pas en audience devant les enseignants qu’il faut être ferme et taper du poing sur la table, c’est trop facile ; c’est devant les élus qu’il faut le faire, tout élus soient-ils.

- La DSDEN doit cesser de dire qu’elle n’est « pas au courant », que « ce ne sont que des projets », « des hypothèses de travail » etc. On est au-delà de simples projets ! Maintenant, ça suffit !

- La situation de Pablo est sérieuse et préoccupante, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg ; il y a une problématique générale sur Chambéry , qui doit être entendue et traitée.

- Les collègues que nous avons accompagné le 31 mars demandaient le soutient et l’aide l’IA. Quelle réponse leur fait-il ?

Réponses
L’IA était fâché. Il a trouvé inacceptable que l’on dise que « notre » IA nous ment, et inacceptable que l’on dise que « notre » IA manque de respect pour les personnels.

L’audience avec l’IA a eu lieu, il ne revient pas dessus. Celle avec la ville a été programmée (ah ?!).

On a été reçus à la DSDEN pour rassurer les enseignants, les directeurs, et leur donner les éléments. La fermeture administrative est de la compétence de la mairie, le Préfet lui prononce la désaffection des locaux.

La répartition des postes est de la compétence de l’IA. Il donne les moyens à la commune de scolariser les élèves de la commune. Sa proposition était bien de transférer 2 postes à Vert-Bois. La mairie a étudié la faisabilité (appartement du gardien, salle polyvalente de l’élémentaire, etc) mais ce n’est matériellement et financièrement pas possible ; En effet, la ville devrait forcément engager des travaux, ce qu’elle se refuse à faire. Intraitable là-dessus.

1 classe pourra être accueillie à Vert-Bois maternelle. L’autre moitié des élèves sera répartie entre les autres écoles en fonction du lieu d’habitation des familles. « Voilà où on en est aujourd’hui » dixit l’IA. Pour l’IA, « les choses sont claires ». Le projet de 2 classes à Vert-Bois n’est pas possible. La solution prônée par la mairie est faisable, il ira en ce sens.

Concernant les autres écoles, et notamment Haut-Mâché, il a les mêmes infos que nous, en même temps que nous. Oui, une fermeture est annoncée pour 2018.

Pas de réponses sur nos inquiétudes en termes de mixité sociale. A propos des 2 ans, l’IA confirme qu’ils seront toujours comptabilisés. Il n’y aura donc pas de changement à ce niveau-là.

Règlementairement, la décision sera prise en conseil municipal en mai, et la question sera traitée lors des ajustements de carte scolaire puis d’ajustement du mouvement, donc en juin. En termes de gestion des personnels, la situation sera donc traitée ne juin pour les deux enseignantes en poste.

Les deux postes de la maternelle Pablo Neruda seront neutralisés au mouvement.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.