www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 juin 2016

Conseil départemental de la formation du 23 juin : compte-rendu

Cela faisait deux ans que cette instance ne s’était pas réunie. C’était pourtant une demande forte des organisations syndicales, ainsi que des conseillers pédagogiques... qui eux, n’ont pas été invités !

A notre demande, le conseil de formation s’est donc réuni vendredi 23 juin afin de faire le bilan de l’année écoulée et de définir les axes et les objectifs pour l’année prochaine.

Ce CDF était présidée par Mme Grumel, IEN-A, en présence du chargé de mission formation, de CPD, de collègues directeurs d’école d’application et d’un élu du SE et un élu du SNUipp-FSU.

Nous avons regretté qu’aucun CPC n’ait été convié à cette réunion alors qu’ils ont un rôle central dans la formation.
Leur présence à ce conseil de la formation aurait été la bienvenue, surtout cette année où leurs difficultés ont été mises au grand jour, avec notamment la saisine du CHSCT. L’IEN-A a déclaré avoir bien pris note de notre remarque…

Les chiffres de 2015/2016

 

-  Concernant la formation initiale :

- 85 PE stagiaires avec 27 PEMF en appui ainsi que les CPC de circonscriptions

- 21 étudiants en M2 stagiaires accueillis une journée par semaine par des PEMF

- 101 étudiants en M1 en stage d’observation et en pratique accompagnée avec 150 collègues recensés pour accueillir ces étudiants

La semaine dernière, nous avons appris que Madame le Recteur accordait la possibilité de recourir en cette fin d’année scolaire aux PES dans le cadre de classes non remplacée. A ce jour, un seul PES s’est fait connaître auprès de l’administration pour ce faire. Selon nous, rien d’étonnant à cela, eut égard à l’année compliqué que ces stagiaires ont enduré. Nous en avons profité pour présenter le retour de l’enquête du SNUipp-FSU concernant les PES sur l’ensemble du territoire. Cette photo de terrain n’est en rien reluisante : sur les 1340 PES qui ont répondu, 72 % se sentent déborde-es, 62.5 % stressée-es et ils déclarent en moyenne travailler 48h35 par semaine ! Il y a urgence à revoir l’année de formation des PES : un master à valider, une formation professionnelle et une classe à mi-temps en responsabilité, c’est trop !

- Concernant la formation continue :

- 179 modules type « animation pédagogique » avec des axes forts relayant les priorités nationales (programmes maternelle, EMC, LVE)

- 237 modules « stage avec appel à candidatures »

- 40 modules « sans appel à candidature »

- Concernant la formation statutaire :

- 2 cohortes de directeurs ont obtenus un stage de formation

- Formation DEPS (psychologue scolaire)

- Formation CAPA-SH

- Formation CAFIPEMF

- Concernant une formation spécifique REP+ :
18 demi-journées de formation aux collègues exerçant dans le réseau.

Malgré cette "belle" démonstration mathématiques et ces chiffres voulant nous faire croire que la formation des enseignants est de très haut-vol, le SNUipp-FSU a néanmoins pointé des dysfonctionnements :

- L’indigence du plan de formation continue cette année avec par exemple seulement 3 stages avec appel à candidature !

- La faible durée des stages. De plus en plus de stages ne durent qu’une journée... Dur de se former sur des thématiques complexes lorsque l’on dispose de si peu de temps…

- L’impossibilité pour de nombreux collègues de se rendre à des stages du fait du manque de remplacement !

- L’incapacité de l’administration à fournir un lieu et des dates précises pour les collègues retenus en stage. Certains collègues, inscrits à l’automne, ont été prévenu seulement 48h00 à l’avance en cette fin d’année qu’ils partaient en stage ! Des collègues ont ainsi dû renoncer à leur (maigre) stage car ils avaient programmé des sorties ou autre avec leur classe… Inadmissible !

L’administration a bien noté toutes nos remarques et a promis de faire mieux l’an prochain… A suivre.

Par ailleurs, le CPD EPS a fait remarquer que depuis deux ans, la part réservée aux activités physiques dans le plan de formation était inexistante, alors que c’est la 3ème discipline dans le volume des matières scolaires du 1er degré. Nous avons abondé dans ce sens, en faisant la même remarque pour d’autres disciplines enseignées à l’école élémentaire telle que l’histoire ou la géographie. L’administration l’a reconnu du bout des lèvres mais il faut l’avouer, porte plus sa focale de formation sur les points administratifs (évaluations, programmes, etc..) que sur la didactique des enseignements, quel dommage !

Perspectives pour 2016/2017

- Concernant la formation continue :

- Stage de formation 

L’administration projette de proposer au plan de formation, des stages avec pour thématiques :

- Accueil / scolarisation des enfants de moins de trois ans

- Nouveaux programmes de maternelle

- La maîtrise des savoirs fondamentaux

- Accompagnement du dispositif PODMQDC

- Lutte contre les discriminations / parcours citoyens

- Les APC

- Accueillir des élèves allophones

- Accueillir des élèves porteurs de handicap

- Usage du numérique

L’administration s’est engagée à fournir le plan de formation aux collègues avant cette fin d’année scolaire.
Cela devrait permettre d’avoir une meilleure visibilité d’un point de vue calendaire. Les dates / les périodes de stage seront données en amont et ils se dérouleront essentiellement avant les vacances de Toussaint et en fin d’année, périodes où les TR sont le plus disponibles.

- Animations pédagogiques  Pour les animations pédagogiques, la priorité sera donnée aux langues vivantes, aux évaluations et suivi en maternelle, les nouveaux programmes cycles 2 et 3 et le nouveau cycle 3.

Petit tour d’horizon des 12h00 à thématiques obligatoires :

Cycle 1

- Éveiller la diversité linguistique

- Organiser l’espace

- Les rituels

- Construire un emploi du temps

- Langage et motricité

- Cycle 2

- Enseigner en LVE

- Enseigner la natation à l’école

- Enseignement moral et civique

- Mathématiques

- Socle commun et nouveaux programmes

- Le livret scolaire numérique

- Enseigner l’oral

Petit tour d’horizon des 6h00 à thématiques facultatives :

- PSC1

- Apprendre à porter secours

- Sciences

- Travailler avec un ENT (Environnement Numérique de Travail)

- Évaluer avec le numérique à l’école maternelle

- Parcours artistiques / culturelles / citoyens / santé

- Enseigner à un élève allophone

- Histoire-géographie

- Accueillir un stagiaire en master

Rappelons quand même qu’il n’y a réglementairement pas de distinction entre animations pédagogiques "obligatoires" ou "optionnelles".

Nous avons fait remarquer qu’encore une fois, entre animations obligatoires et animations spécifiques, les directeurs n’allaient avoir aucune marge de manœuvre quant à leur choix d’animations pédagogiques.

- Concernant la formation initiale :

- 48 lauréats du concours + 3 prolongations de stage

- Étudiants en M2 (chiffre non connu à ce jour car les inscriptions ne sont pas closes)

- 150 étudiants de M1 au maximum

- Journée de solidarité 2017

Elle pourra avoir lieu soit le lundi de Pentecôte soit 2 fois ½ journée. Les collègues devront plancher sur des thématiques données par l’administration avec des documents à l’appui. (cycle 1 : « Évaluation, carnet de suivi numérique », cycle 2 : « Apprendre à lire et écrire dans les autres disciplines », cycle 3 : « mise en œuvre du nouveau cycle 3 »)

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.