www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2017

CTsD DU 14 NOVEMBRE 2017 : BILAN DE RENTREE DANS LE 1ER ET 2ND DEGRE

Les documents de présentation complets sont en pièce jointe.

PDF - 4.3 Mo
CTSD -CDEN novembre 2017complet déf

RENTRÉE DANS LE 1ER DEGRÉ DANS LES ÉCOLES DE SAVOIE

EFFECTIFS  : 36 953 élèves dans les écoles publiques de Savoie (- 140 élèves en maternelle, – 28 en élémentaire et +46 en enseignement spécialisé).
Nous perdons donc encore 122 élèves cette année scolaire.

Commentaires  : La Savoie a eu une baisse de 483 élèves, l’an dernier. Ajoutée à celle de cette année scolaire, le département a perdu en 2 ans 605 élèves. Une analyse s’impose… Où sont les enfants ?
Nous avons trouvé une explication dans l’augmentation des effectifs de l’enseignement privé (l’effectif dans les écoles privées du département a fait un bond de 358 élèves depuis 2013.14, date de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires que seulement 15 % des écoles privées ont appliquée) mais pas que… Il y a bien une baisse démographique de la population scolaire contrairement à celle des habitants du département… qui vieillit.

Toutes les circonscriptions, sauf Aix les Bains (+ 10) et la Combe de Savoie (+ 76), perdent des élèves. (- 7 à Albertville, - 36 à Chambéry 1, - 12 à Chambéry 4, - 100 en Tarentaise et – 53 en Maurienne).

Commentaires  : On note encore cette année un grosse baisse des effectifs sur les vallées (-154 en Tarentaise et – 78 en Maurienne en 2016.17)

LE RÉSEAU SCOLAIRE : Le département compte désormais, après fusions de communes, non plus 292 communes mais 285. 229 communes ont au moins une école publique soit 80.35 %.
Le nombre d’écoles est de 400 (403 en 2016.17, 407 en 2015.2016) dont 102 écoles maternelles (105 en 2016.17), 147 écoles primaires (142 en 2016.17) et 151 écoles élémentaires (156 en 2016.17)(voir notre dossier l’état de l’école depuis 2009).

Commentaires  : Les élus des personnels notent l’augmentation du nombre des écoles primaires due aux fusions des écoles maternelles et élémentaires. Ils tiennent à rappeler la spécificité de l’école maternelle à laquelle ils tiennent. Aussi, ils rappellent qu’une fusion d’écoles augure dans l’année suivante d’une fermeture de classe.

  • La typologie des classes fait apparaitre dans notre département 53 % d’écoles de 1 à 3 classes (39 écoles à 1 classe et 173 écoles de 2 à 3 classes). Cela réaffirme le caractère rural de notre département. Il y en avait 54.09 % en 2016.17 et 52.82 en 2015.2016. Le nombre d’écoles à 14 classes et plus passe à 1.25 % (0.9 % en 2016.17).
  • Le nombre d’écoles à 4.5 jours sur le département est de 229 soit 57.25 % (et représente 22 775 élèves). Celui des écoles à 4 classes est de 171 soit 42.75 % (et représente 13 978 élèves).

Commentaires  : Les élus des personnels, se doutant que cette année scolaire, de nombreuses municipalités vont demander le retour à 4 jours, souhaitent que le CDEN concernant les rythmes scolaires soit avancé et non pas tenu au 28 juin 2017. Cela semble une évidence que prévenir les écoles et les communes de l’accord d’un éventuel changement ne peut pas faire en toute fin d’année scolaire : impossible de laisser les communes, et les écoles, dans l’incertitude jusqu’à la fin de l’année. Lors de la mise en place de la semaine à 4,5 jours, en 2013 et surtout 2014, un CDEN était prévu dès février/mars, au même moment que les opérations de carte scolaire. Nous demandons donc de prévoir un CDEN « rythmes scolaires » dès février.
L’IA n’a pas répondu à notre demande.

SCOLARISATION DES MOINS DE 3 ANS : Elle passe de 3.11 % (148 élèves) de la classe d’âge alors qu’elle était à 4.15 % (202 élèves) l’an dernier. Les REP et REP + en scolarisent 65.64 % contre 60.89 % en 2016.17. On note une forte baisse de la scolarisation dans les écoles classées en zone de montagne : 7.44 % cette année contre 14.35 % l’an dernier.

Commentaires  : A notre questionnement sur le pourquoi de la chose, l’IA n’a pas su répondre.

LES EMPLOIS : le nombre d’équivalent temps plein sur la Savoie est de 2018 (2012 l’an dernier). Le département a obtenu 1 poste au titre de la démographie l’an dernier et 5 postes au nom de la convention ruralité.

Commentaires  : Cette année scolaire, il n’y a pas de créations de postes au budget pour l’Éducation Nationale. On a du mal à imaginer comment cela va se passer pour la carte scolaire 2018…

ACCUEIL DES ENFANTS EN ULIS ÉCOLE : 415 enfants sont accueillis contre 369 l’an dernier soit une hausse des effectifs de 46. La moyenne passe de ce fait à 11.5 par classe, sachant que les textes spécifient un nombre maximal de 12 élèves/classe.

Commentaires  : Malgré une ouverture par an d’une ULIS depuis au moins trois ans, cela ne suffit pas à pouvoir accueillir sereinement une nouvelle hausse des effectifs.

ACCUEIL DES JEUNES EN SEGPA DANS LES COLLEGES PUBLICS : 392 jeunes sont concernés dans 7 collèges (bassin chambérien/Aix x 4 collèges + Maurienne x 1 collège + Albertville/Moutiers x 2 collèges). L’effectif est encore en baisse cette année.

Commentaires  : Le Snuipp réitère ses demandes quant à une meilleure information des enseignants du 1er degré sur l’orientation en SEGPA et sur le profil des élèves concernés. A Mme Grumel qui nous explique qu’il existe des prospectus, nous répétons que rien ne vaut une visite, une réelle formation ou une rencontre avec les collègues y travaillant…

EDUCATION PRIORITAIRE : Les écoles des REP (Albertville) scolarisent 819 élèves (pour 5 écoles et 39 classes), les écoles de REP + (Chambéry le haut) scolarisent 1547 élèves (pour 13 écoles et 81 classes) soit 2366 élèves (pour 18 écoles et 120 classes). On note une baisse de 49 élèves.

CP à 12  : 15 classes de CP à 12 dans les écoles du REP + de Chambéry le Haut. La moyenne par classe est de 11.6.

Commentaires  : L’IA affirme qu’il mettra en place pour la rentrée prochaine les CP à 12 en REP et les CE1 à 12 en REP+. Devant le questionnement des élus des personnels lui demandant avec quels moyens, il a dit que cela se fera. On a du mal à imaginer comment cela va se passer, notamment pour les autres écoles lors de la carte scolaire.Cette "priorité des priorités" ne pourra en effet se faire qu’au détriment d’autres dispositifs ou types de postes et/ou des créations de classes dans les autres écoles.

PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : 15 PDMQDC sont actuellement en poste. Il y a eu 3 suppressions cette année lors des opérations de carte scolaire.

Commentaires  : Connaissant désormais la volonté de l’IA de mettre en place les CP et CE1 à 12 en éducation prioritaire, on a du mal à imaginer comment cela va se passer. Les collègues, enseignants surnuméraires s’inquiètent fortement de leur avenir. D’ailleurs le SNUipp-FSU et le SE UNSA organisent une réunion le lundi 27 novembre à 17 h à la maison des Syndicats pour en parler. Il est vrai qu’il y a là pour l’IA un "potentiel" de 15 postes à récupérer…Inimaginable tant le dispositif est plébiscité par les équipes qui en bénéficient, mais qu’en sera-t-il concrètement ?

ENSEIGNEMENT DES LANGUES : 0.6 % (129 élèves) apprennent l’Allemand en Savoie. 13.7 % (3196 élèves) apprennent l’Italien, 84.9 % (19 801 élèves) apprennent l’Anglais, et 0.2 % sont bi-langues (anglais/italien).

  • "Projets expérimentaux " : Emile (50 % du temps d’enseignement en anglais et 50 %en français) à l’école primaire A. Bar, école maternelle St Sigismond à Albertville, école maternelle et élémentaire La Concorde à Barberaz) + (50% du temps d’enseignement en italien école maternelle et élémentaire à St Baldoph et école élémentaire ABriand à St Jean de Mne) + (enseignement de l’allemand en maternelle à l’école maternelle Haut Maché à Chambéry appelé Elysée 2020)
  • Enseignement de la langue de culture d’origine (ELCO) : 802 élèves(nbre prévisionnel) et 5 enseignants pour les langues croate (8 élèves), marocaine (562 élèves) et turque (232 élèves)

CONTRATS « AIDE AUX DIRECTEURS » (EVS) : un tableau nous est fourni sur la suppression annoncée des EVS (voir PJ). La plus chanceuse survivra jusqu’au 31.08.2018…

Commentaires  : Nous ne pouvons que déplorer la suppression de ces contrats aidés : une pétition est en ligne pour montrer notre opposition (directeurs/trices et adjoints…) à cela : en effet, l’école a besoin de moyens humains pour fonctionner au mieux, aussi bien pour la scolarisation des élèves en situation de handicap que pour l’aide à la direction et au fonctionnement de l’école. Les suppressions d’emplois aidés dans l’Éducation nationale désorganisent le quotidien des écoles en remettant en question des missions essentielles, et et pénalisent des personnels souvent éloignés du monde du travail.
Une alerte sociale (procédure pour le dépôt d’un préavis de grève) a été déposée par le SNUipp-FSU et le SE-Unsa, concernant spécifiquement la direction d’école (au sens plus large que la suppression des EVS). Les élus des personnels et des directrices ont rencontré l’IA mardi 14.11.2017 (voir le compte-rendu sur le site du SNUipp-FSU Savoie).

SERVICES CIVIQUES : Un tableau nous est fourni avec les demandes de la part des écoles d’une personne en service civique. Leurs missions ont été élargies allant maintenant jusqu’à l’aide à la direction d’école… 31 demandes pour « contribuer aux activités éducatives, pédagogiques et citoyenne à l’école : 7 seulement ont été recrutés (manque de candidatures). 1 demande non pourvue pour « aider les élèves à s’intégrer et à s’impliquer dans leur scolarité". 15 demandes au titre « d’aide à la direction ». Aucune n’a été pourvue.

Commentaires  : s’il avait fallu prouver que les services civiques ne remplaceront pas les EVS, les chiffres le font d’eux-mêmes. Les services civiques concernent des jeunes de 18 à 25 ans : il s’agit d’un dispositif et non d’un contrat. Cela suppose un accompagnement poussé du tuteur, qui est le directeur/trice de l’école en général, dans leur dossier, formation, recherche d’emploi, etc… Là encore, la fonction d’aide à la direction ne semble pas franchement intéresser les jeunes.. Il faut se battre sur un autre terrain pour faire perdurer des contrats jusque -là précaires que sont les aides à la direction d’école : pétition à signer sur le site du SNUipp-FSU.

CUI/AESH : M. Brunet nous a fourni des chiffres au 13.11.2017.

  • 878 élèves en Savoie ont une notification MDPH. 779 élèves sont accompagnés par un/une AESH (ex AVS). Le taux de couverture est de 88.12 % : 99 enfants sont en attente d’un(e) AESH à la date du 13.11.17.
  • 473 AESH sont en poste :
    • 262 sont en CDD ou CDI gérés par la DSDEN (184 AESH individuel + 78 AESH mutualisés)
    • 20 sont en CDD (AED : autre type de contrat) gérés par les collèges (12 AESH individuels + 8 AESH mutualisés)
    • 135 sont en CUI (contrat aidé) gérés par le lycée Monge (80 AESH individuels + 55 mutualisés)
    • 56 sont AESH Collectif (en ULIS école ou collège) : 17 en collège + 39 en école)

A la fin de l’année scolaire 2016.2017, le taux de couverture des 781 enfants à besoin particulier était de 100 %. A la rentrée 2017, 50 personnes sont passées de CUI à un CDD au sein de la DSDEN. D’après M. Brunet, il devrait encore y avoir des bascules de personnes de CUI à CDD car l’enveloppe financière n’est pas épuisée.

Il n’existe pas de service de remplacement des AESH. Toutefois,il y a 3 ou 4 personnes pour lesquelles un aménagement est fait pour qu’elles puissent « remplacer « (8 h dans les collèges et 12 h pour « remplacer ». A la question de savoir si l’ AESH peut faire autre chose que de l’accompagnement, il nous a répondu que oui, provisoirement. En l’attente de nouvelles notifications pour compléter leurs heures, les AESH concernées sont à disposition de l’école ou de l’établissement. D’après lui, l’équivalent de 19.5 Équivalent Temps Plein (ETP) sont « perdus » car non complétés.

Commentaires  : La vraie question reste que la pérennisation de ce métier d’accompagnant auprès d’un enfant ou d’un jeune handicapé, tarde à venir…que le diplôme DEAES (diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social) tarde à se mettre en place, la reconnaissance de l’expérience aussi…

Vous pouvez consulter l’ensemble des documents à télécharger ci-dessus, présentant les chiffres de la rentrée dans le 1er degré mais également dans les 38 collèges du département.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.