www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : EVS / AVS / AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2017

Retour sur la RIS spéciale CUi du 15 novembre

Cette réunion a avant tout été un temps d’échanges, discussions et de retours d’expériences, entre les diverses fonctions : CUI-AESH, CUI-EVS (aide administrative à la direction d’école) et CUI en poste au pôle de gestion du lycée Monge.

FIN DES CONTRATS AIDES EVS Tous s’accordent à dénoncer la suppression brutale et massive des contrats aidés, sans autre perspective que le retour à Pôle Emploi, et ce, quelque soit la situation des personnes. Aucune humanité derrière ces décisions ! Ainsi, en Savoie, ce sont 96 personnes qui assuraient la fonction d’aide administrative à la direction d’école, et qui vont se retrouver au chômage (la fin des contrats s’échelonnant entre fin octobre 2017, et fin août 2018 : vous pouvez accéder au détail en pages 15 à 17 du document "bilan de rentrée".)

CUI AESH et POSSIBILITE DE CDD Seuls les CUI-AESH ont un espoir de pouvoir continuer, car l’accompagnement des enfants en situation de handicap reste une priorité : il y a donc encore possibilité d’être recruté en CUI sur une mission AESH, et, par la suite, en CDD AESH. Les EVS arrivant en fin de contrat peuvent éventuellement, seule "solution", tenter un nouveau CUI, en tant qu’AESH (encore faut-il se "sentir" d’assurer cette fonction auprès d’enfants dont les handicaps peuvent être plus ou moins "lourds", sachant qu’il n’y a aucune formation aux divers types de handicap.) A ce jour, nous ne savons pas quand pourront se faire les prochains recrutements en CDD AESH.

A noter qu’en passant de CUI au CDD-AESH, selon la quotité de travail, il peut y avoir perte de salaire ! En effet, les CDD se voient imposer du travail à temps partiel, avec des contrats souvent autour de 50 ou 55 %. La rémunération étant calculée différemment, le CDD peut être encore moins attractif financièrement (perte d’environ 80 €) (la différence, c’est que les CDD AESH sont "assimilés fonctionnaires" et ont ainsi droit au supplément familial de traitement, ou encore ont accès à l’action sociale (cliquer ici pour savoir de quoi il s’agit).

Enfin, il subsiste un questionnement : certains CUI-AESH sont en contrat jusqu’à fin juin : l’année scolaire ne se termine que le 6 juillet, que se passe-t-il pour l’enfant la dernière semaine ? Si le contrat est reconduit, y’a-t-il un risque de rupture de salaire en juillet/août ? Nous chercherons à répondre à ces questions au plus vite.

QUESTIONS DIVERSES

  • Chèques vacances : les CUI (et CDD ou AED AESH) ont droit aux chèques vacances. Se connecter sur https://www.fonctionpublique-chequesvacances.fr/cv/web/home
  • Pass’éducation : tous les personnels y ont droit également. Il faut le demander au directeur d’école.
  • Sécu et/ou mutuelle : à noter que tous les contractuels non enseignants, CUI compris, peuvent prétendre à la MGEN (et également être sociétaire MAIF pour les assurances).
  • Validation des acquis : les contrats CUi de maximum 2 ans ne permettent de faire une validation des acquis, car elle nécessite au moins 3 ans d’activité salariée ou bénévole en lien avec le diplôme envisagé. A noter que le diplôme DEAES (diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social) tarde également à se mettre en place...
  • Recrutement CUI : il semble que les critères d’éligibilité à un contrat CUI se soient durcies : il y a normalement des priorités fixées (jeunes de moins de 26ans et chômeurs de plus de 50 ans, personnes ayant une RQTH ou personnes rencontrant des difficultés avérées de retour durable dans l’emploi), mais Pôle Emploi ne se contente pas de cibler ce type de personnes, l’organisme exige que les personnes demandant un CUI rentrent dans une ou plusieurs de ces cases, ce qui peut restreindre les possibilités de recrutement.
  • Droit individuel à la formation : les CUI peuvent mobiliser leur CPF (compte personnel de formation, qui remplace le DIF). Chaque salarié a droit à 50 heures par an dans ce cadre, avec un maximum de 150 heures à utiliser. Le problème, c’est qu’à ce jour, personne ne sait comment faire pour demander une formation dans ce cadre, ni à qui demander, ni qui décide ! Cela fait partie des droits des personnels à faire respecter, la question devra être traitée au niveau académique, avec le rectorat.

REPRÉSENTATIVITÉ DES CONTRACTUELS NON ENSEIGNANTS Un échange important a concerné le fait que les personnels des écoles en CUI (comme les CDD ou CDI) votent lors des élections professionnelles ! Pour cela, il faut absolument avoir son NUMEN et accès à sa messagerie professionnelle : ces informations sont données, pour les CUI, par le biais des fiches de payes, au dos desquelles sont régulièrement passées des informations. Les prochaines élections auront lieu en décembre 2018.

Il y a un vrai enjeu à ce que les agents votent : pour se faire entendre, pour avoir des élus des personnels qui les représentent dans les instances (en CTA = comité technique académique et en CCP = commission consultative paritaire). C’est nécessaire pour faire entendre la voix des contractuels non enseignants, et faire respecter leurs droits par l’administration (voir exemple du CPF ci-dessus) !

 

25 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.