www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Mouvement 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 juin 2019

Compte-rendu CAPD mouvement

LE MOUVEMENT

La CAPD mouvement s’est tenue ce 18 juin, comme prévu.
Le SNUipp-FSU est revenu en préalable sur les dysfonctionnements du mouvement 2019.

Lire notre déclaration préalable :

PDF - 37 ko
préalable CAPD mouv 18-06-19

Le reste du calendrier des instances se déroulera comme prévu (ou presque) :

  • CAPD temps partiels vendredi 21 juin
  • Groupe de travail affectation des TRS de circonscription mardi 25 juin
  • Groupe de travail ajustement du mouvement mardi 2 juillet (la rectrice convoquerait tous les IEN et IA-DASEN le 1er juillet en séminaire).

Les Titulaires de Circonscription devront renseigner une fiche de vœux au plus tard le 21 juin, qui servira pour les affectations lors de l’instance du mardi 25.
Les 82 collègues sans postes auront, comme les années précédentes, une fiche navette à remplir, sur le même modèle que précédemment, à remplir pour le mercredi 26 juin.

Il reste une quarantaine de postes.
Vous trouverez ci-dessous la liste des postes vacants à l’issue de cette phase principale :

PDF - 89.1 ko
postes vacants après CAPD

Il y aura un appel à candidatures pour les 13 directions vacantes et certains postes particuliers.
A noter, 1 poste de TRB Albertville bloqué pour nommer un TRB anglais à titre provisoire, pareil pour Chy 4.

ATTENTION : comme chaque année, le SNUipp-FSU 73 a averti ses adhérent.es par SMS, et les autres collègues nous ayant fourni leurs coordonnées par mail. Vous pouvez également consulter votre résultat de mouvement sur notre e-dossier grâce à votre code personnel SNUipp (nous le demander si besoin !).
Le SNUipp-FSU Savoie ne publie jamais les résultats du mouvement par internet / lettre électronique, en conformité avec la CNIL sur la publication de données personnelles nominatives.
En revanche, nous continuerons à publier, par souci de transparence, les résultats du mouvement, données provenant des commissions paritaires, dans l’édition papier de notre journal Acteurs, envoyé aux écoles et adhérent.es du SNUipp 73. Les collègues qui ne souhaitent pas que leur nom apparaisse seront, comme chaque fois, anonymé.es.
La RGPD (Règlementation Générale sur la Protection des Données) concerne la conservation de données personnelles par les organisations syndicales, et ne nous empêche pas de continuer cette publication.

Les statistiques mouvement du SNUipp-FSU Savoie, et semblant d’analyse (d’après notre travail de vérification) :

LE chiffre à retenir, c’est le nombre de "satisfaits" (collègues qui ont obtenu un poste) :

  • 2018 : 325
  • 2019 : 458
    soit +133

Nombre de TRS de circonscription : 130
Comme par hasard, c’est quasi pile poil le même nombre !
Donc la hausse du taux de "satisfaction" s’explique exclusivement (ou presque) par le nombre de postes de TRS créés, qui sont autant de "coquilles vides" sur l’ensemble des circonscriptions.
On pourra noter qu’on nous avait annoncé 73 postes de TRS en CTsD (comité technique carte scolaire du 14 février), donc "création" hors de toute instance de 60 postes supplémentaires !

Le SNUipp-FSU a déjà souligné les effets pervers de ce type de poste : on n’est titulaire de RIEN, on change tous les ans d’affectation, sans aucune garantie de l’équité des affectations pour les années à venir (mais les élus du personnel ont quand même obtenu un groupe de travail paritaire départemental pour les affectations 2019, ce qui est un point positif à noter).
Cependant on peut noter que, à l’exception de rares cas (4 postes en Tarentaise + 1 poste en Maurienne), quasi tous les collègues obtenant un poste de TRS (125 exactement) l’ont demandé en vœu précis. Cela correspond donc à une réelle demande des collègues (parfois un peu forcée par la crainte d’obtenir encore pire ?).

Nous pouvons voir quand même deux avantages à ces postes de TRS :

  1. on est fixé sur une circonscription. Certes, certaines sont plus vastes que d’autres. Mais chaque collègue nommé TRS a demandé dans ses vœux la circo correspondante. Et c’est toujours moins vaste comme zone que de risquer chaque année d’être nommé n’importe où dans le département en ajustement tant qu’on n’a pas assez de points (ou pas assez de chance) pour obtenir un poste à titre définitif.
  2. on peut cumuler l’ancienneté dans le poste, et ainsi bénéficier au bout de 3 ans de 3 points de majoration de barème, ce que n’avaient pas ceux qui galéraient chaque année à passer en ajustement sur un poste à titre provisoire.

Le SNUipp-FSU 73 conserve malgré tout quelques craintes vis-à-vis de l’avenir de ces postes de titulaires de circonscription :

    • calibrage correct par circonscription dans la durée ? (instabilité des temps partiels accordés ; quid si un jour, il y a trop de TRS dans une circo donnée ?)
    • quelle garantie de prise en compte *chaque année* des vœux d’affectation des TRS, et de l’équité de traitement ? (GT cette année ... mais pour la suite ? aucune garantie...), et cela nous préoccupe. Cette année déjà, il était initialement question que chaque IEN s’occupe d’affecter les TRS sur sa circo...
    • et somme toute tour de passe-passe administratif pour afficher un "taux de satisfaction" supérieur à l’ancien système, alors que dans le fond, rien n’a été amélioré.

A propos des autres leviers mis en avant par le ministère pour son objectif affiché de ne faire qu’une phase de mouvement qui règlerait tout :

  • nombre de vœux autorisés (mais non obligatoires) jusqu’à 40 au lieu de 30. Ça répond en partie à notre demande de vœux illimités, mais difficile de savoir si cela a permis davantage de nominations. Ce sera forcément à la marge.
  • "vœux larges" pour les "participants obligatoires" : 11 collègues ont été nommé-e-s sur vœux larges. C’est une contrainte pour tout le monde, on ne sait pas si ce sera bien vécu pour ces 11 collègues, mais pour l’efficacité du système, c’est plus que négligeable. Conclusion : à quoi bon imposer cette contrainte tant décriée pour une si faible efficacité ?
  • affectation d’office hors vœux par le logiciel : 13 collègues concerné-e-s. Encore pire que le point précédent. Contrainte, épée de Damoclès qui fait flipper tout le monde, et qui pénalise 13 collègues, pour un résultat négligeable.
    Heureusement, en Savoie, les élus des personnels ont obtenu que ces 13 collègues ne soient pas nommés sur les postes correspondants, et passent en ajustement (preuve au passage qu’on ne peut de toute façon pas couper à la phase d’ajustement manuelle !). Espérons que ce point soit garanti pour les années futures... et soyons de tout cœur avec les départements qui n’ont pas obtenu cet aménagement humain au fonctionnement inhumain du logarithme.

QUESTIONS DIVERSES

  • Mouvement des IEN : les deux circonscriptions de Maurienne et Tarentaise restent vacantes après la phase de mouvement des IEN de mi-juin. Il reste un mouvement complémentaire qui aura lieu fin août, mais la DSDEN cherche d’ores et déjà des faisant fonction...
  • Inéats et exéats : l’IA privilégiera les inéats au sein de l’académie de Grenoble, sans fermer la porte aux autres départements, mais nous n’avons pas plus d’infos pour le moment !
  • Stage directeurs : le choix a été de le proposer à ceux de la liste d’aptitude 2019 (26 collègues) vu qu’ils ont candidaté sur des directions.
    Pour ceux n’ayant pas eu de poste, il auront la possibilité de rester dans la formation. Par contre, aucune nouvelle personne n’intégrera la formation en cette fin d’année scolaire. Pour ceux qui auront loupé les 3 premières semaines, ils intégreront la formation début septembre (2 semaines).
  • 80 % et décharges de direction des petites écoles : les temps partiels 80 % seront mobilisés pour assurer ces décharges et ne devraient plus servir plus pour le remplacement de la formation continue.

Le SNUipp-FSU Savoie a présenté les premiers retours de son enquête auprès des concerné.es sur l’utilisation des jours dus par les collègues à 80 % (17 réponses revenues pour le moment) :

Sur 142 jours répertoriés par ces 17 collègues sur l’année 2018-2019 (et 2017-2018 pour certains) :

    • 56 seulement (soit 39%) ont été utilisés pour de la formation continue (alors que c’est l’objectif affiché du truc, et la raison pour laquelle la DSDEN impose des dates regroupées, à l’automne et au printemps)
    • 23 (16%) ont été utilisés pour des décharges de direction
    • 31 jours et demi (22%) pour d’autres types de remplacement
    • pendant 31 jours et demi (22%), les collègues sont resté-e-s dans leur école de rattachement...

14 collègues nous ont fait part de leurs souhaits d’organisation de ces 5% annualisés (NB : certain-e-s ont donné plusieurs réponses) :

    • 5 (36%) souhaitent conserver l’organisation actuelle, ou du moins s’en accommodent.
    • 11 (79%) sont pour une organisation sous la forme de 7 jours répartis dans l’année (en moyenne une fois par mois), dont 9 (64%) qui souhaitent effectuer des décharges de direction de petites écoles, ou du moins n’y voient pas d’inconvénients.

Du côté de la DSDEN, on nous répond qu’il faut nuancer, et qu’un bilan nous sera présenté lors du conseil départemental de formation, avancé à jeudi 20 juin après-midi.

  • Berceaux des PES : l’administration n’a pas pu répondre précisément ; la liste devrait être élaborée après la 2ème CAPD temps partiels du 21 juin...
  • Démissions : le SNUipp-FSU a demandé un bilan du nombre de démissions pour cette année scolaire. Il y a en 15 à ce jour depuis le début de l’année ! Elles font souvent suite à des refus de disponibilité.
    Nous nous inquiétons de cette hausse : + 250 % par rapport à l’année 2017-2018... et cette tendance à la hausse se vérifie sur l’ensemble du territoire, d’après les données du bilan social publiées par le ministère récemment. On suppose que c’est là l’illustration de l’école de la confiance"... (sic)

 

120 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.