www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 septembre 2019

COMPTE-RENDUS DES COMITE TECHNIQUE CARTE SCOLAIRE ET GROUPE DE TRAVAIL D’AJUSTEMENT – Mercredi 4 et jeudi 5 septembre 2019

COMITÉ TECHNIQUE CARTE SCOLAIRE -Mercredi 4 septembre 2019

Le tableau des mesures a été envoyé précédemment. A retrouver sur : http://73.snuipp.fr/spip.php ?article4582

Balance des postes pour cette année scolaire : elle est à zéro. Un poste restait disponible après les deux premières opérations de carte scolaire de février et juin (en regardant bien au fond des tiroirs…). L’IA en a fermé 4. Il en a donc ouvert 5.

Explication du vote d’abstention sur la proposition de carte scolaire du DASEN  : les organisations syndicales (SE, SGEN, FO et SNUipp) se sont abstenues à l’unanimité.
Le SNUipp a expliqué au DASEN qu’il avait apprécié la possibilité de discussion ouverte et constructive sur cette phase d’étude. Il déplore néanmoins le manque de moyens récurrent qui a fait cette année disparaître le dispositif plus de maitre que de classe, nombre de TRB et laisse de nombreuses classes surchargées.

Questions diverses :

  • La question des allègements de service dans le REP+ a été abordée par le SNUipp-FSU et le SE-Unsa, et une information sera conjointement passée aux collègues par les deux organisations syndicales.
  • La question de la gestion des AESH cette rentrée, nombre d’enfants en attente, point d’étape sur la mise en place des deux PIAL savoyards (circonscriptions de Montmélian et Albertville) et AESH a été posée par le SNUipp-FSU. Les réponses ont été apportées par M. Huard.
    L’an prochain, « l’expérimentation » PIAL sera étendue à tout le département. Le Rectorat de Grenoble a reconnu le temps de travail invisible effectué par ces personnels. Ces heures sont désormais comptabilisées dans les quotités de travail, réparties désormais sur 41 semaines.
    Par exemple : pour un temps de présence d’accompagnement de 20 h/semaine auprès des enfants, cela représente 820 h pour 41 semaines. La réalité de présence devant les enfants est de 720 h car l’année scolaire comprend 36 semaines. Les 100 h de latitude sont consacrées à la préparation, aux ESS, à tout le travail non visible effectué par les AESH. La quotité de travail correspondant à cet exemple est de 52 %, Un tableau de calcul est fourni.
    PDF - 79.7 ko
    Tableau de calcul quotités travaillées

Une cellule d’écoute téléphonique a été mise en place à la DSDEN depuis le lundi 2 septembre. Elle est très sollicitée. Beaucoup de questions se posent suite à la rédaction des nouveaux contrats sur 41 semaines. Le SNUipp-FSU 73 a noté un déficit d’information globale auprès de ces personnels, qui éviterait un engorgement du numéro de téléphone de la cellule d’écoute.

Le travail du pôle AESH, composé d’un coordonnateur à plein temps M. CHAUVANCY et de Mme SIBUE Sandra à mi-temps au niveau des enseignants et de 2 postes d’administratif, n’est pas facilité par le manque d’application informatique performante.

Quelques chiffres :

    • 840 élèves ont une notification en dehors des PIAL et 51 ne sont pas encore accompagnés à ce jour, soit 6 %.
    • 195 élèves ont une notification dans les secteurs touchés par les PIAL et 5 ne sont pas encore accompagnés à ce jour, soit 3 %.

La formation a été effectuée auprès de 26 des 36 nouveaux AESH.

Les élèves ont globalement moins d’heures d’AESH. Les moyens ont été ventilés entre les enfants. Pour, selon l’IA, stabiliser les équipes éducatives et redonner de l’autonomie aux élèves…

Le SNUipp-FSU continue de croire que, derrière ces arguments, se cache une économie de moyens et qu’il continue d’exister une différence notable entre les secteurs urbains et ruraux.

GROUPE DE TRAVAIL AJUSTEMENT – Jeudi 5 septembre 2019

62 nominations : 6 collègues sur des postes spécifiques avec appel à candidature de dernière minute, 3 collègues touchés par des mesures de carte scolaire, 2 collègues pour poste incompatible, 7 collègues TRS nouvelle formule et 44 autres collègues restés sans affectation à l’issue des phases précédentes.

2 nominations d’office sur la Tarentaise et pour la deuxième année consécutive, nous sommes en manque d’enseignants : 1 poste de TRB Moutiers et des compléments de temps partiels sur cette même circonscription ne sont pas pourvus.

Le SNUipp s’est dit inquiet pour la suite de l’année scolaire  : alors qu’il n’y a que peu d’années, nous commencions septembre avec une vingtaine de collègues en surnombre (personnes sans poste appelées au fur et à mesure sur des postes se libérant pour Congé Longue Durée et Congé parental), il était déjà difficile de faire face.
Cette année, seul l’équivalent de 6,5 équivalent temps plein figurent en surnombre, dispatchés sur tout le département… mais comment va-t-on faire ?

En ce qui concerne le manque d’enseignant, la DSDEN n’a que deux solutions : solliciter d’autres INEAT en provenance d’autres départements de l’académie, soit obtenir l’autorisation du Rectorat d’embaucher des contractuels. Ni l’une ni l’autre des solutions n’a encore obtenu de feu vert. Et on ne pourra se satisfaire que le recours à des contractuels devienne la norme...

Enfin, suite à la carte scolaire de février 2019, 9 postes de TRB ont été rayés de la carte : cela n’augure pas un climat serein dans le remplacement.. et ce, encore plus que les autres années.

Questions diverses (L’IA n’étant plus là pour nous donner les réponses, il a chargé Mmes Rebière et Grumel de le faire)

  • Formulaire pour l’aménagement du temps de scolarisation des élèves de petite section de maternelle  : le formulaire dans lequel sont demandées des équipes éducatives à chaque aménagement de temps n’est pas adapté.
    Mme Grumel convient du fait que, ceci a été fait dans l’urgence, en fin d’année scolaire dernière pour pouvoir suivre les consignes ministérielles. Il est trop lourd de faire une équipe éducative pour chaque enfant. Elle souhaite que nous fassions remonter les questions qui se font jour (par exemple, sur la cantine, le bus en dessous de 3 ans…) afin de pouvoir en parler aux différents partenaires de l’Education Nationale.
  • Retour après un congé parental : les élus des personnels avaient obtenu que la personne en congé parental conserve son poste pendant une année. L’IA a confirmé. La nouvelle circulaire va être écrite.
  • Journées de prérentrée (2ème) et de solidarité : Les enseignants étant largement avant la 1ère journée de pré-rentrée dans les classes, il est demandé à ce que la seconde journée soit comptabilisée dans ce travail effectué mais non reconnu. Mme Grumel rappelle que comme tout fonctionnaire d’état nous devons à notre employeur 1607 h par an… et qu’il est prévu que ces deux journées se décomposent comme tel :
    • 2ème journée de pré-rentrée (6 h) : 3 h sur les projets de l’école en équipe + 3 h sur une animation pédagogique au choix autre que maths et français,
    • journée de solidarité (6h) : 3 h sur le projet d’école + 3 h sur l’analyse des évaluations CP/CE1
  • Animation pédagogique et formation continue : les 18 h réglementaires sont dédiées aux maths et au français. Le plan de formation continue est en cours de rédaction et va parvenir rapidement dans les écoles.
    A noter que les 7 jours de remplacement qu’engendre un collègue travaillant à 80 % (soit environ 350 journées "disponibles"), seront, sur décision de l’IA - prenant (enfin !) en compte la demande récurrente des élus des personnels - dédiés en priorité aux décharges de direction des petites écoles et non plus à la formation continue comme les années précédentes.
  • Accueil des PES dans les écoles : Mme Grumel nous explique que cette année les nouveaux PES ont été reçu à l’ancien ESPE les mardi et mercredi de la dernière semaine d’août sur leur temps personnel. Ils ont été reçu également le jeudi en circonscription et le vendredi dans leur école. Les représentants des personnels ont fait remarquer que l’accueil de ces collègues le jour de la pré-rentrée n’est pas forcément le bon moment. En effet, il a été demandé de déplacer la réunion des directeurs qui était initialement prévue ce jour-là afin de pouvoir se concentrer sur la préparation en équipe de la rentrée ; l’accueil d’un PES n’est donc pas des plus opportuns.
  • Elections des représentants des parents d’élèves  : les textes permettent, à partir de cette année, d’organiser les élections seulement par vote par correspondance, après avis du Conseil d’Ecole. Le conseil d’école étant tenu après les élections, nous tournons un peu en rond. Il est conseillé de s’appuyer sur le bureau composé des anciens représentants des parents et de prévenir le maire sur cette démarche et surtout de le faire valider lors du premier conseil d’école.
  • Congé pour formation syndicale : la Rectrice a fait une mise au point à destination du second degré en avril 2019 en ce qui concerne les formations syndicales : elle estime que toute formation syndicale ayant un contenu pédagogique n’est pas à mener par une organisation syndicale, que cela relève du rôle de l’État… Cette décision devrait se décliner dans le 1er degré. Les personnels seraient soumis ainsi au bon vouloir de l’administration quant à leur participation à un stage, si le contenu "convient", et le remplacement possible, et seraient prévenus seulement 48 h avant de leur remplacement ou non (réglementairement, le décret prévoit qu’une absence de réponse 15 jours avant la date vaut accord).
    Le SNUipp-FSU de la Savoie, directement visé par ces velléités rectorales, s’est insurgé contre cette interprétation des textes et rappelle qu’un décret est souverain concernant le droit des personnels à la formation syndicale. De plus, il s’inquiète sur la vision de la Rectrice concernant le rôle d’un syndicat d’enseignants. Il est tout à fait normal que la réflexion sur l’exercice du métier fasse partie des prérogatives d’un syndicat. Cette intrusion, proche de la censure, ne restera pas sans suite.

 

56 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.