www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 octobre 2019

Conditions de travail, souffrance au travail : réagir et exiger des réponses à la hauteur

Le message vidéo du ministre de l’Éducation nationale aux directrices et directeurs d’écoles ne répond pas à l’émotion, à la colère et aux questions posées par le suicide de notre collègue. Il y a pourtant urgence.

Conditions toujours plus difficiles d’exercice du métier, travail empêché, perte de sens, fatigue, voire épuisement professionnel : le malaise est profond, et concerne bien l’ensemble de la profession. Le ministre ferait une lecture bien étroite de ce qui se passe aujourd’hui s’il ne l’examinait que sous l’angle exclusif de la direction d’école.
En outre, pour le SNUipp-FSU, un statut de chef d’établissement du 1er degré serait une réponse inappropriée et de nature à aggraver les conditions de travail des directeurs et des directrices. Aucun statut ne leur permettra de répondre aux multiples sollicitations qui sont les leurs, ni à l’empilement des tâches et à la complexification de leurs missions. Pire, cela les éloignerait de leurs équipes, alors même que l’isolement aggrave les problèmes. En savoir plus

  • Dans un courrier adressé le 8 octobre au ministre de l’Éducation nationale, cinq fédérations de personnels de l’éducation, dont la FSU, lui demandent ensemble des mesures allant dans le même sens.
  • Elle s’appelait Christine Renon : l’ensemble des syndicats de l’éducation FSU, Unsa, CFDT, CGT, Sud ont interpellé le ministre jeudi, jour des obsèques de Christine Renon, directrice d’école qui a mis fin à ses jours, dans une déclaration commune demandant des mesures urgentes pour améliorer les conditions de travail des enseignantes et enseignants.

 Au niveau national, une intersyndicale de l’éducation s’est tenue le 4 octobre. Les échanges ont permis de montrer la volonté commune de porter la question des conditions de travail de l’ensemble des personnels. Une nouvelle réunion aura lieu vendredi 11 octobre pour faire le point sur les suites à donner.
Pour le SNUipp-FSU, la question d’une mobilisation le jour du CHSCT ministériel demandé par les organisations syndicales est posée.
La prochaine intersyndicale du 11 abordera également le sujet des retraites et celui de la mise en œuvre de la loi Fonction publique dans notre ministère.

    • Le 5 novembre se tient un CTMEN qui traitera des lignes directrices de gestion pour la mobilité des enseignant.es.
    • Le CHSCT exceptionnel demandé par l’ensemble des organisations syndicales qui y sont représentées se tiendra le 6 novembre prochain.
    • Hier, 9 octobre, les discussions sur la situation salariale des agent.es de l’éducation nationale au regard du projet de mise en place d’un régime universel de retraite ont été lancées en présence du ministre de l’éducation nationale et du haut-commissaire à la réforme des retraites. La prochaine réunion se tiendra le 7 novembre prochain.

Le SNUipp-FSU réfléchit aux suites à donner à la journée du 3 octobre : quelles initiatives construire autour de la question des conditions de travail ? De manière plus générale, comment lier ces mobilisations aux revendications sur les salaires et les retraites dans les semaines à venir, notamment pour empêcher le passage à un régime de retraite universel, par points ? Car n’en doutons pas, tous ces sujets sont liés. Ce sont les choix politiques à l’œuvre et leur cortège d’injonctions dans l’ensemble de l’Éducation nationale qui mettent les personnels en grande difficulté, voire en danger du point de vue de leur santé physique et mentale.Personne ne devrait mourir de son travail ! Lire la déclaration de la FSU au CT ministériel du 3 octobre :

PDF - 83.3 ko
declaration_liminaire_fsu_au_ctmen_du_03_10_2019

En Savoie, le SNUipp-FSU avec le Se-Unsa s’adresse à l’ensemble des collègues, directeur.rices d’écoles, adjoint.es, du département. Nous rencontrons en RIS intersyndicale le 16 octobre les collègues de Chambéry 1 ; des initiatives de rassemblement et audience auprès de l’IEN se mettent en place en Combe de Savoie sous l’impulsion de cette intersyndicale. Un message va partir aujourd’hui ou demain 11 octobre dans les autres circonscriptions. C’est bien le malaise, le mal-être de l’ensemble de la profession qui a été mis en exergue par le drame de Pantin. Cela exige une réaction de notre part, et des réponses à la hauteur. L’institution doit respecter les personnels, leurs droits, les garanties et les conditions requises pour l’exercice de leurs missions de service public !

 

85 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.