www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 avril 2020

Reprise le 11 mai : compte-rendu de la visio entre l’IA et les organisations syndicales - 17 avril

Introduction de l’IA-DASEN

Il a tenu à nous faire une présentation, afin de devancer certaines questions, dont il s’est rapidement avéré qu’il n’avait pas les réponses.

Il est en lien avec les corps d’inspection, de direction, conseil départemental, régional.
Il prendra contact avec représentants des maires rapidement, pour anticiper les divers protocoles et procédures

Le ministre a lui même engagé pour les jours à venir plusieurs concertations au niveau national, avec organisations syndicales représentatives des personnels,les fédérations de parents d’élèves, d’élèves, les recteurs, etc Le ministre fera des annonces officielles fin semaine prochaine ou début suivante, aux alentours du 27 avril,

Dans l’attente, on peut réfléchir, donner des indications mais aucune décision ne peut actuellement être prise au niveau académique ou départemental. Il est important de se concerter, anticiper, mais on pourrait être détrompé, en fonction des futures annonces.

Les points qui nous préoccupent en tant que représentants des personnels préoccupent l’institution aussi.

Pour l’échange de ce 17 avril, on parle pas des examens, pour lesquels les principales décisions sont connues. Les éléments de mise en œuvre seront issus des concertations.

Au niveau départemental, un nouveau point sera fait en deuxième semaine de vacances, puis lors d’un nouveau CHSCT le jeudi 7 mai matin pour discuter sortie du confinement, avec indications plus précises.

6 semaines se sont écoulées dont 5 en confinement.
La continuité pédagogique a été mise en œuvre de manière efficiente, avec engagement et efficacité, de manière exceptionnelle et remarquable. Il y a eu un engagement fort, dans la dimension pédagogique mais aussi humaine, sociale.

Les priorités de l’éducation nationale seront :

1) la sécurité sanitaire des élèves et personnels, 1ere priorité – rien de fait si sécurité sanitaire pas assurée (propos rectrice ce matin). Ensuite, on verra à avancer sur la pédagogie, l’organisation.
2) Toutes les consignes relèveront des autorités sanitaires (masques, équipements protection, gel, savon, etc) ; pas compétence éducation nationale – la définition des conditions de protection appartiendra donc aux autorités sanitaires.
Il y aura un cadrage précis.
Les masques deviendraient un équipement habituel, quotidien ; le président de la région annonce dans la presse aujourd’hui qu’il va équiper les habitants
3) Les personnels à risque, enseignants, non enseignants, c’est à dire ceux dont la situation de santé fait qu’ils ne doivent pas prendre de risques ; ils seront pris en compte de manière individualisée  ; il ne viendront pas à l’école, ce sera traité sous forme d’ASA (autorisation spéciale d’absence).
Toutes ces situations seront à examiner avec médecine travail, médecin des personnels.
Ce sera pris en compte, en charge.
Il y aura une communication institutionnelle sur ces questions

Suite aux questions qui lui ont été remontées ce matin (dont celles du SNUipp-FSU), il affirme qu’il y aura une attention particulière pour les AESH, catégorie plus isolée, plus fragile, d’autant que ces personnels sont proches des élèves, donc leur situation de santé sera à envisager de manière spécifique.

Calendrier de la reprise et organisation pédagogique

Scénario d’une rentrée échelonnée = c’est un préalable, l’IA n’a aucune hésitation sur cette annonce.
étape 1 nettoyage locaux
étape 2 accueil des personnels dans écoles et établissements, en 2 temps différents : 1) accueil personnel, convivial, pour débriefer et échanger en équipe sur le vécu des semaines précédentes, faire part de ses inquiétudes 2) concertation pédagogique avec arrivée des élèves à prendre en charge étape 3 = rentrée d’élèves selon des effectifs et des ordres de priorité non définis, même si des hypothèses sont faites.
A propos de l’encadrement pédagogique = pas de double journée pour les enseignants (affirmation de la rectrice ce matin) : il n’y aura pas la journée de travail école puis obligation et nécessité d’accompagner les élèves restés à domicile.

Pédagogiquement, il ne sera pas possible de revenir à un état initial des enseignements ; les conditions d’exercices et les fonctionnement ne pourront être ceux de février, il faudra s’adapter et aménager jusqu’à la fin de l’année scolaire, et y compris en septembre. La rentrée 2020 devra voir des fonctionnements adaptés, appropriés pour tenir compte de la période de confinement.

Temps de retour en classe = réfléchir avec élèves sur ce que sont épidémie, gestes barrière, responsabilisation des élèves.

Locaux et équipements

Remise en état et nettoyage = faire ménage plutôt que désinfection poussée puisque locaux pas occupés pendant 8 semaines donc quasi aucun risque de virus.
Conseil départemental envisage de le faire dans collèges dès début mai.

Puis prévoir après ce 1er nettoyage, un nettoyage et désinfection quotidiens, à aborder avec conseil départemental, régional, mairies : comment pourra-t-il être réalisé ?
Mise à disposition des élèves et enseignants utilisant du matériel spécifique de lingettes, désinfectant, pour nettoyage rapide ex : salle de sciences au collège si utilisation microscope, ou clavier ordinateur.

Transports scolaires

Une réflexion particulière est déjà engagée entre le département et la région. Il y a une écoute permanente sur les conditions de transports,nombre de personnes (peut-être occupation d’1 siège sur 2 ou sur 3). Adaptation possible des horaires.

Cantines

La poursuite de la restauration scolaire peut être envisagée, c’est à discuter avec collectivités. La réflexion est engagée.
Difficile de faire des généralités.
Département et communes feront leur maximum.
Peut-être des situations impossibles, difficile d’aller plus loin à ce stade.
Parmi les stratégies, possibilité d’allonger la pause méridienne.
Besoin de temps pour relancer : remettre frigos en marches, nettoyer, réapprovisionner...
Adapter les forfaits en collège, travailler par repas unitaire.

Internats scolaires

Pas de réouverture pour tous les internes, pour cause proximité trop forte. Ce sera au cas par cas, chefs d’établissements verront la possibilité d’un seul interne par chambre (lycée), mais voir si internats seront ré ouverts ou non, ce n’est pas décidé encore.
Et si pas ouverts, voir comment agir sur transports.
Forfait annuel, donc là aussi à revoir pour forfait hebdomadaire.

Pour l’IA, la question est avant tout « comment pouvons-nous revivre ensemble ? ».
Ne pas se cacher qu’il y a aussi la nécessité aussi de ré accueillir enfants pour que reprise du travail.

Les organisations syndicales sont intervenues, tant sur le fond de cette annonce de reprise, que sur la forme, tant les questions sont nombreuses, variées, et amènent des réponses précises, impossible à obtenir à ce stade.

Pour les syndicats de la FSU (SNUipp-FSU, SNES-FSU, SNEP-FSU) :

L’annonce du président, sans préparation, pose souci. Il y a des inquiétudes, des interprétations, du doute, du stress, des angoisses, de la colère, de l’incompréhension, chez les enseignants comme les usagers. Cela soulève également nombre de contradictions (ex : restauration individuelle fermée mais scolaire ouverte… incompréhensible…). Bref, cela a créé une ébullition dans le monde de l’éducation nationale depuis lundi soir, avec le sentiment d’être sacrifiés sur l’autel de l’économie(relire Un retour à l’école qui soulève doutes et inquiétudes... Communiqué du SNUipp-FSU 73).
Il semble finalement peu probable que la reprise puisse être possible le 11 mai, au stade actuel de la pandémie, et alors que c’est contradictoire avec les annonces de l’OMS, l’INSERM…
Nous verrons la possibilité d’utiliser le droit de retrait, le cas échéant.
Nous sommes presque surpris d’être consultés de manière si importante et annoncée, après que le loi Fonction Publique a été adoptée l’an passé, programmant la disparition des instances, et marquant la disparition du paritarisme et des représentants des personnels.
Qui accueillera les personnels ?
Outre stress et angoisse générée, à propos des personnels : faire cours ou pas ? Quels objectifs à cette reprise ? Avec / Pour quel public ? Enseignants ne vont pas faire comme d’habitude.
Quid de la maternelle ? Quel accompagnement spécifique pour les directeur.rices d’écoles, en première ligne ?
Médecine de prévention : comment pourra-t-elle gérer suivi des personnels à risque ? (vu ses effectifs, le manque de moyens).
Quelle communication envers les familles ? Envers les personnels ? Quand ?
Mise en place de protocoles clairs ?
Loi obligation accueil pourrait être mise en avant par des parents – quelle protection pour les enseignants ? Un enfant non convoqué mais déposé devra-t-il être accueilli ?
Attente des parents de remettre leurs enfants à l’école, pour aller au travail ou ne pas craquer à la maison.
Qui de l’enseignement hors école ou établissement – gymnases, piscines, déplacements en car, déplacements en groupe dans la rue, sorties à la journée, fêtes d’écoles…
Quels échanges avec les élèves si angoisses perçues, avec quels personnels spécialisés (psy EDO ou EDA, RASED, manque de moyens) ?
Quid des non titulaires ? Quid des AESH ? Quid des stagiaires INSPE ?
Le cadrage national devra prendre en compte tous les moments de la vie scolaire => circulation, récréations, accueil… et préciser le nombre d’élèves accueillis. Y’aura-t-il maintien de la préconisation de groupes de 10 / 5 pour les moins de 6 ans, pour (essayer de) maintenir gestes barrières et distanciation ?
Nous avons besoin de réponses .

L’ensemble des représentants des personnels a balayé l’ensemble des questions et problématiques soulevées, concernant les personnels, les élèves, les moyens, les équipements de protection, les spécificités (maternelle), etc.

Réponses de l’IA :

  • questions des tests  : ne se prononce pas, responsabilité des autorités de santé
  • ne se prononce pas sur annonces du président ; peut-être annonce pour rassurer, confinement difficile pour une partie des gens
  • anticiper tout en étant prudent, exercice difficile, car si on attend les annonces ministre, il restera peu de temps, donc anticiper tout en ayant en tête que c’est de la prospective et qu’il faut attendre les décisions prises
  • on aura des éléments de cadrage précis au niveau national ; pour permettre une mise en œuvre avec souplesse et contextualisés sur le terrain
  • réflexion personnelle de l’IA sur la pédagogie : il n’imagine pas qu’on puisse réinstaller un fonctionnement de cours comme au début année scolaire, plutôt continuation et poursuite continuité pédagogique, sauf que groupes d’élèves seront dans écoles et établissements, accompagnés par adultes ; faudra organiser le travail autonome pour élèves restant à domicile. Ne pas réinstaller des cours collectifs.
  • la responsabilité de dire quels élèves reviennent à l’école n’incombera pas aux équipes ; il y aura des éléments de cadrage sur élèves prioritaires, les premiers à revenir en classe (ex : classes à examen, élèves en difficulté, et toujours les enfants des personnels de santé, et aussi les enfants des enseignants).
  • articulation entre poursuite lieux d’accueil enfants de soignants puis reprise école : accueil pas maintenu sous cette forme pour l’IA, les enfants de soignants, enseignants, deviendront le public prioritaire pour reprendre leur scolarité dès le 11 mai.
  • élèves de maternelle  ? C’est la préoccupation pour tous, il y aura du cadrage précis au niveau national, il ne doute pas que nos organisations respectives vont interpeller le ministre sur ces questions
  • programmes et objectifs : accompagner équipe pour adapter et aménager programmes, pour toutes disciplines, voir ce qui est indispensable, ce dont on peut se passer pour l’instant ex EPS : réflexion sur espaces utilisés ou pas (gymnases…)
  • questions des sorties : n’a pas voulu en parler dans son courrier aux écoles du 16 avril. La question va s eposer, i faudra s’interroger : qu’est-ce qu’on maintient ? Pour quel objectif ? (ex : importance du « savoir nager », le maintenir (mais comment ?).
  • élèves fragiles et avec PAI  : fait partie de la réflexion, à voir
  • il ne répond pas sur les familles et la latitude qui leur sera laissée de metre leurs enfants à l’école ou non à la reprise
  • il se préoccupera de l’accompagnement chefs d’établissements et directeurs écoles, verra avec DRH du rectorat sur cette question
  • communication aux familles ; la rectrice a rencontré fédérations de parents, IA aussi semaine dernière, mais ira pas plus loin avec eux pour le moment.
    Quand ministre aura communiqué, rectrice écrira à toutes les familles, et IA s’adressera aux fédérations de parents d’élèves à nouveau.
  • IA : il faudra porter des projets de sortie du confinement au sein des établissements et écoles, pour discuter par ex des structures ULIS et UPE2A, fait partie de la souplesse à avoir pour contextualiser la reprise. Retour aux emplois du temps dans établissements semble peu probable, aménagement devra être envisagé dans cadre projet d’établissement de reprise ; pas de décision arbitraire, question de fond, concertation au sein des établissements
  • stagiaires INSPE : possibilité d’allonger leur stage et examen de leur situation à la rentrée prochaine, retrouver conditions exercices sereines. Il pense que ce sera ce calage, mais ne peut se prononcer.
  • calendrier Affelnet déjà assoupli
  • ne doute pas que le futur cadrage national prendra en compte tous les temps, scolaires et périscolaires
  • vigilance sur les effectifs, c’est une préoccupation de tous ; déjà une moitié de classe ferait beaucoup ; un tiers, un quart, cela fera partie des éléments de réflexion, à croiser avec la demande sociale de prise en charge des enfants (reprise du travail)
  • IA : pas de communication auprès des personnels avant annonces du ministre, ni même avant rectrice, relaiera ensuite
  • il reste à notre disposition, pour répondre aux interrogations, (et plutôt à l’oral...)
  • MGEN va accompagner aussi (réseau PAS)
  • réflexions en cours pour prendre en compte les questions financières pour classes découverte, c’est un aspect non négligeable, a eu entretien avec ASCD hier, est en lien avec le département ; pense trouver des solutions

IA répond à certaines des questions posées en amont par le SNUipp-FSU :

    • pour les AESH, il l’a dit, il le répète, c’est une vraie préoccupation pour l’administration
    • les IEN ayant évoqué un retour dans les écoles tel ou tel jour, c’est purement prospectif, une manière aussi de dire « pas de retour obligatoire pour tous dès le 11 mai »
    • s’il y a des collègues très stressés et angoissés, se rapprocher du Dr Truc-Reverchon, médecin des personnels

L’IA conclura en disant que tout le monde a besoin de vacances, pour commencer. Le SNUipp-FSU est d’accord avec lui, pas de vacances apprenantes, du repos ! (il s’attendait à cette remarque de notre part !).

 

75 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.