www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Savoie

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 avril 2020

Le 11 mai, c’est NON ! Concrètement, le SNUipp-FSU 73 vous conseille, vous accompagne... "protocole syndical" !

Reprise de l’école, "Attend réponses désespérément !" Que faire ?

Nous avons attendu le président, puis le 1er ministre, puis J-M Blanquer et enfin notre DASEN en visio conférence le 30 avril. De trop nombreuses questions restent sans réponse !

=> Voir les questions auxquelles les enseignants et personnels, professionnels de terrain, attendent une réponse claire et précise... et la quasi absence de ces dernières.

In fine, ce sont toujours les mêmes qui devront gérer ; les équipes pédagogiques, les directeurs et les enseignants.

Le SNUipp-FSU dit STOP !

Le 11 mai, c’est NON !

=> D’ailleurs, vous en pensez quoi, vous ? Comme fréquemment, les premiers concernés, à savoir les enseignants, ne sont pas consultés. Le SNUipp-FSU 73 corrige cet oubli en vous donnant la parole. Cette enquête individuelle s’adresse aux enseignants du 1er degré en poste dans le département de la Savoie. Elle prend moins d’1 minute ! SONDAGE

Nous le disons depuis des semaines : le 11 mai, c’est trop prématuré !
Nous avons besoin d’un cadre national de réouverture des écoles validé par les autorités scientifiques et médicales. Nous avons besoin d’un temps long pour engager un travail entre les enseignants, les parents et les élus pour le décliner localement et le soumettre à l’approbation des conseils d’école. Ce sont ces conditions qui doivent prévaloir pour organiser la rentrée, aucune pression ne doit être exercée.

=> Ne nous leurrons pas : nous ne serons pas prêts, ni le 12, ni le 14 ou le 15... (IA le 30 avril : Un certain nombre d’écoles pourront accueillir dès 12 mai. Dans les autres écoles, on va pas bousculer les choses, et on attendra sans doute le 14 ou 15 mai pour faire une ouverture dans des conditions satisfaisantes. Se fera progressivement, en concertation avec les équipes et les maires. Cela, l’IA nous dit qu’il ne peut pas l’écrire...).

Comment faire, concrètement ? Comment procéder ?

Voici le "protocole syndical" proposé par le SNUipp-FSU 73 pour vous aider, vous accompagner, vous conseiller.

Servons-nous et appuyons-nous sur les 2 documents de référence établis par l’éducation nationale (en pièce jointe) :

  • le protocole sanitaire (63 pages) du 29 avril (projet / protocole officialisé le 1er mai)
  • la « préparation de la sortie du confinement » (2 pages) du 29 avril également.
    PDF - 120.4 ko
    Réunion des Maires et Présidents des associations de Maires

POURQUOI S’APPUYER SUR CES PROTOCOLES SANITAIRES ?

Si les conditions ne sont pas réunies pas d’ouverture !

  • SNUipp-FSU : Le SNUipp-FSU exige donc l’élaboration d’un cadre national de réouverture des écoles, validé par les autorités scientifiques et médicales, pour engager ensuite un travail en prenant tout le temps nécessaire avec les enseignants, les parents et les élus pour le décliner localement et le soumettre à l’approbation des conseils d’école. Le SNUipp-FSU s’oppose à cette décision précipitée qui fait prendre de graves risques en terme de santé publique. Il faut acter que les écoles ne seront pas prêtes le 11 mai et que la sortie du confinement scolaire nécessite du temps.
  • IA le 30 avril : Dans les autres écoles, on va pas bousculer les choses, et on attendra pour faire une ouverture dans des conditions satisfaisantes. Se fera progressivement.
  • Courrier triparti M. le Préfet-M. le Directeur Académique-Mme ou M. le Maire du 30 avril : "La sécurité de tous est une priorité absolue. Chaque école ne pourra ouvrir à nouveau ses portes que lorsque l’Etat et les collectivités se seront assurés que l’ensemble des mesures sanitaires ont bien été mises en oeuvre.*"
  • Ministre le 2 mai : In Le Figaro Dans un protocole publié vendredi, l’Éducation nationale fixe le cadre général de la reprise de l’école, le 11 mai. S’il ne peut être respecté, l’établissement ne rouvrira pas, précise Jean-Michel Blanquer, qui insiste sur la progressivité et les adaptations locales.
* Il s’agit du courrier aux familles annoncé par l’IA lors de la visio du 30 avril.
Pour l’instant, ce courrier tripartite IA / preft / maires a été adressé aux maires, pour l’apposition de leur signature,avant de communiquer les informations générales d’organisation de dé-confinement et d’informer sur les éléments de cadrage de réouverture des écoles à l’ensemble des familles et parents d’élèves de leur commune.
Il est demandé aux maires d’envoyer ce courrier en utilisant leurs fichiers courriers et/ou courriels. A défaut ils pourront le transmettre aux directrices et directeurs des écoles pour transmission aux familles.
PDF - 87.1 ko
PREF73-I-C20043014010-2

Le cadre général : L’objectif prioritaire n°1 est la poursuite du service public d’éducation. Il est étonnant de voir qu’il concerne surtout l’école primaire … Heureusement, on y trouve en Nota Bene que « la reprise des activités à l’école est conditionnée par la sécurité sanitaire ». Ouf, de soulagement !

Le 1er point à prendre en compte pour la préparation de cette sortie de confinement est « une démarche de concertation, co-construction, co-validation ». On lit également en page 58 que ce « protocole sanitaire est un élément déterminant dans la décision de réouverture ».
Il nous incombe donc de respecter ce protocole !

=> Respecter le protocole est d’autant plus nécessaire qu’en cas de problème (infection au COVID-19), la responsabilités des enseignant.e.s / directeur.rice.s d’écoles pourra être engagée !
L’IA s’est voulu rassurant le 30 avril, expliquant que toute mise en œuvre sera faite avec validation de l’institution, donc il n’y aura pas lieu de faire peser une responsabilité sur les épaules d’un chef d’établissement ou un directeur d’école. Cela est confirmé par Dr Garino-Legrand car virus hautement contagieux, peut être attrapé n’importe où, pas que à l’école. Ainsi, pour l’IA, pas d’inquiétude sur la responsabilité pénale.
Toutefois, il a aussi précisé que la cellule juridique du rectorat travaille sur la question, ce qui signifie que cette problématique ne peut et ne doit pas être évacuée. Enfin, et surtout, il a précisé que la responsabilité ne pourrait être engagée selon lui si les préoccupations élémentaires ont été prises, le cahier des charges respecté, que tout a été appliqué de manière explicite, qu’il n’y a pas eu d’imprudence dans l’application des consignes.
Bref, à ne pas pendre à la légère !

Que disent les protocoles ?

  • « Mobilisation des instances (conseil d’école) et avenant aux règlement intérieurs ...  » ou en page 58, dans les facteurs décisionnels : « Avant la réouverture...il revient aux collectivités territoriales et aux directeurs d’organiser la reprise dans le respect des mesures sanitaires et d’en vérifier son applicabilité avant l’accueil des élèves ». Nous avons donc l’obligation de convoquer un conseil d’école pour présenter l’organisation et les modalités de la réouverture de l’école. Un vote sera fortement recommandé. Parents, élus et enseignants connaissent les délais pour convoquer un conseil d’école. Respectons les textes !
  • « Pré-rentrée des enseignants le 11 mai (demi-journées de concertation et de formation ». Il nous faut impérativement attendre cette formation que l’on retrouve plusieurs fois dans les documents (pages 4, 9, 55). Dans un moment aussi grave, en pleine pandémie, il serait inconcevable que cette formation se résume à un power point ou à la lecture d’un simple texte. N’oublions pas que des vies sont en jeu ! De plus l’éducation nationale fournira aux élèves « des kits de communication adaptés » sur la distanciation physique, les gestes barrières et l’hygiène des mains. (page 9)
  • « Les établissements qui n’auraient pas fait l’objet de ces mesures de préparation avant la date de prérentrée ou de rentrée ne pourront pas accueillir des élèves » page 8 du document, en gras et souligné ! Attention à avoir l’assurance du nettoyage et de la désinfection des locaux et du matériels.
    Les recommandations obligatoires ou les obligations recommandées. Tout cela ne devrait poser aucun problème … à moins que ….
  • « La distanciation doit être respectée dans tous les contextes et tous les espaces » page 5. Et en plus les différents avis scientifiques insistent sur cette nécessité. Et si on n’y arrive pas ?
  • Tout élève qui franchira le portail de l’école aura une température inférieure à 37,8° (page 5). Cette mesure s’applique également à l’ensemble des personnels de l’école.
  • « Une salle de classe de 50m2 permet d’accueillir 15 élèves en respectant la distanciation physique ». (page 58) Ceci semble tout à fait envisageable si votre salle de classe est vide ! Mais attention, pas de tables les unes en face des autres, ni devant la porte d’entrée. (page 17) Et éventuellement prévoyez un peu de place pour vous ou devant le tableau. Bon déménagement et n’oubliez pas le marquage au sol, les croisements ou le sens de circulation ! (page 17)
  • Assurez-vous du double nettoyage/désinfection : Celui des sols, tables et chaises au minimum 1 fois/jour et celui des espaces utilisés et des zones fréquemment touchées plusieurs fois par jour. (page 34)
  • Il faudra également vous « assurer que tout le personnel est formé à la maîtrise du risque Covid » (page 55)
  • Attention à tout élève qui aura des « symptômes évocateurs » comme « toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, trouble digestif, sensation de fièvre etc ». Vous devrez suivre scrupuleusement le protocole et dans un 1er temps lui prendre sa température avec un thermomètre sans contact. (page 60)

Les préconisations sont encore nombreuses et nous vous laissons le soin de les étudier et de les adapter à votre école. Il est possible que la vôtre soit dans une situation particulièrement avancée et qu’une réouverture le 12 soit parfaitement envisageable...
Par contre si ce n’est pas votre cas ou que vous sentiez poindre une légère angoisse à la suite de la lecture de ces 2 documents, il semble urgent d’attendre, de prendre la temps de la réflexion et surtout de ne rien décider seul dans son coin. N’oublions pas que nous sommes interdépendnats, une partie de l’organisation relevant des mairies. Les enjeux sont de taille et notre responsabilité sera grande.
Bon courage ou bonne chance à tous !

ON RÉCAPITULE :

  • Besoin de temps, pour mettre en place les conditions sanitaires recommandées, réunir et consulter le conseil d’école, obtenir la formation aux gestes barrières : ON PREND CE TEMPS, et ce, dès la semaine de la rentrée, le 4 mai.
    =>pour ce faire, le SNUipp-FSU 73 vous invite à suivre sa consigne syndicale : "en mai, pas de continuité pédagogique à la rentrée, besoin de temps pour se concerter !"
    Word - 11 ko
    besoin de temps - courrier parents
  • Conditions sanitaires non réunies / non garanties : le 11 mai, c’est non, pas d’ouverture ! Si ce n’est pas le 12 mai, ce sera le 14, le 15... OU PLUS TARD ! On s’appuie sur les protocoles.
  • Et si besoin : le SNUipp-FSU a déposé une alerte sociale à compter du 11 mai (= dépôt d’un préavis de grève) et, afin d’éviter tout retour précipité, il accompagnera les enseignants et enseignantes sur les modalités d’usage du droit de retrait et du droit d’alerte.

Pour le SNUipp-FSU, l’école ne peut pas être le terrain de jeu du déconfinement. L’école ne reprendra pas le 11 mai.

 

58 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU 73 Maison des Syndicats 77, rue Ambroise Croizat 73000 CHAMBERY
Tel : 04 79 68 91 65 Fax : 04 79 68 93 47 Email : snu73@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.