SNUipp-FSU de la Savoie
http://73.snuipp.fr/spip.php?article4535
Ajustement du mouvement : quelques infos
vendredi, 5 juillet 2019
/ SNUipp73

Petit retour sur cette phase d’ajustement du 4 juillet :-)

L’IA n’était pas présent. La secrétaire générale non plus. C’est donc l’IENA qui présidait.

Il y avait nettement plus de collègues à affecter que de postes restants. Il y a également eu des modifications diverses faites par les IEN ou les services, sans en informer les élus des personnels...

... Autant dire que nous avons fait et faisons donc de notre mieux pour passer les informations. Au-delà de notre impossibilité de communiquer rapidement ces changements aux principaux concernés, nous ne pouvons pas jouer notre rôle de contrôle. Avec la charge de travail inhumaine qu’ont dû subir en ce mois de juin les secrétaires de la DSDEN (ainsi que les élu-e-s du personnel, en plus de leur travail de classe), il est à craindre que de nombreuses erreurs soient découvertes après cette phase d’ajustement, lorsque les vacances scolaires auront débuté, et les écoles donc difficiles à joindre. Cela promet une rentrée pour le moins compliquée par endroits…

Ce 5 juillet, nous découvrons que des postes ou morceaux de postes ont été oubliés, et seront probablement mis dans le vivier des postes pour la dernière phase d’ajustement du mois de septembre, sauf solution possible apportée par les services d’ici la semaine prochaine.

En clair, nous avons une fois de plus dû batailler ferme pour jouer notre rôle de garants de l’équité de traitement. C’est un combat sans cesse plus laborieux. Mais préparez-vous à encore pire l’an prochain si la loi Fonction Publique passe, avec dans ses articles la restriction du rôle des commissions paritaires !

Quelques chiffres :

A l’attention des collègues en attente de l’ajustement de septembre : vous avez été "ventilés" comme surnombre au sein d’une circonscription, mais c’est provisoire pour la pré-rentrée et la rentrée, dans l’attente de la dernière phase de mouvement - prévue le 5 septembre.
Un collègue qui serait définitivement "surnombre" à l’issue du mouvement de septembre, en revanche, est destiné à combler un poste vacant en cours d’année (congé longue durée, congé parental), et fera du remplacement en attendant. Les postes devenant vacants ne se siteront pas forcément au sein de la circonscription dans laquelle la ou le collègue aura été affecté en départ comme surnombre.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Savoie, tous droits réservés.